Résultats : April enregistre une baisse de son résultat net de 27,3% à 29,5M d’euros

Le courtier grossiste et assureur April voit son chiffre d’affaires augmenter de 1,3% à 377,7M d’euros en publié, mais en repli de 2,2% en pro-forma. Le résultat net est affecté par la baisse des primes assurances et par un effet de comparaison défavorable.

April souffre d’un effet de base favorable l’année dernière. « Nos résultats ne sont pas en ligne avec les attentes » a commenté Patrick Petitjean, directeur général d’April « à cause d’un certain nombre d’effets de base ».

Parmi ses effets de bases, les plus values enregistrées l’année dernière sur certaines cessions, ainsi que sur les marchés financiers. Au premier semestre 2010, April a engrangé 10,9M d’euros de produits financiers, contre 8,9M cette année. Le courtier a également annoncé une provision sur son exposition à la dette grecque, avec des obligations à échéance 2018, qui lui ont valu une reprise de 500.000 euros sur le semestre.

Pour le premier semestre 2011, April a poursuivi son opération de recentrage sur son métier de courtier. Les primes d’assurances encaissées baissent donc rapidement, de 9,6% par rapport au premier semestre 2010. Dans le même temps, les commissions de courtage s’apprécient de 8,2%.
De fait, le chiffre d’affaires en santé-prévoyance s’établit à 249,4M d’euros et 133M d’euros en dommages. Dans le détail, la marge opérationnelle baisse en santé, et retrouve le niveau de 2009 à 17,6%. Parallèlement, la marge opérationnelle courante de l’activité dommages bondit de 0,5% à 4,9%.

« La perte de marge est essentiellement du aux pertes en Suisse et au Royaume-Uni » a reconnu M. Petitjean. Alors qu’April avait fait de l’international un enjeu majeur, les filiales Suisse et Britanniques ont montré quelques difficultés qui ont coûté 4M d’euros au courtier au premier semestre. Toutefois, il faut noter que April réalise 20% de sa marge brute à l’international, notamment depuis ses acquisitions au Canada et en Amérique du Sud.

April envisage un chiffre d’affaires de l’ordre de 760M d’euros pour 2011 et un résultat courant en baisse de 11%. La publication des résultats annuels en mars 2012 sera l’occasion de présenter le plan 2012 – 2015 en cours d’élaboration, a précisé Patrick Petitjean.