Résultats / Ageas : le groupe belge pénalisé par la dépréciation d’actifs grecs

0

Le résultat net de l’assureur belge s’est effondré au deuxième trimestre à cause de la dépréciation d’obligations grecques. Un programme de rachat d’actions de 250M d’euros a néanmoins été salué en bourse.

Le résultat net d’Ageas enregistré entre avril et fin juin s’élève à 94,8M d’euros. Un an plus tôt, il s’élevait à 656,1M d’euros. Cet effondrement se répercute dans l’activité assurance du groupe, avec un bénéfice net de 23,6M d’euros contre 86,9M d’euros un an auparavant. 

Un résultat qui s’explique par la dépréciation des obligations grecques dans le portefeuille du groupe. C’est l’assurance-vie qui a été la plus touchée, tandis que les activités non-vie continuent de s’améliorer, notamment grâce à la reprise au Royaume-Uni.

Les encaissements bruts de prime ont eux reculé de 10% à 4,16Mds d’euros. Compte tenu des résultats annoncés, Ageas table pour l’ensemble de l’année 2011 sur « un niveau d’encaissement proche de celui de l’exercice précédent », selon un communiqué relayé par l’AFP.

Rachat d’actions de 250M d’euros

Dans la foulée de l’annonce des résultats trimestriels, le groupe a décidé d’un programme de rachat d’actions de 250M d’euros. Une annonce saluée par les marchés, Ageas prenant la tête du Bel-20 mercredi matin avec une hausse du titre de 12%. L’opération de rachat lancée mercredi prendra fin le 23 février prochain.

Ageas, ex Fortis (démantelé pendant la crise financière), a hérité d’un portefeuille d’actifs douteux, à la valeur très volatile. L’assureur tente donc de réduire son exposition aux pays dits périphériques de la zone euro. Une exposition de 4,3Mds d’euros à la mi-août contre 6Mds fin 2010.

Ageas a par ailleurs annoncé une nouvelle équipe de direction (voir notre article).

Avec AFP