Résultats 2020 : Swiss Re plonge dans le rouge

Le siège de Swiss Re
Le siège de Swiss Re.

Le géant suisse de la réassurance Swiss Re a plongé dans le rouge en 2020 sous le poids des indemnisations liées à la pandémie, publiant vendredi une perte nette plus lourde que prévu de 878 millions de dollars (725 millions d’euros).

Par comparaison, son bénéfice net de 727 millions de dollars un an plus tôt. En excluant les indemnisations et réserves avant impôts pour couvrir les frais de dédommagements pour la pandémie, son bénéfice net s’est élevé à 2,2 milliards de dollars, a toutefois souligné le réassureur zurichois dans un communiqué, dopé par les gains sur la vente en juillet de sa filiale ReAssure au groupe britannique Phoenix Group.

Les frais et sommes mises de côté pour couvrir les frais découlant de la pandémie se sont chiffrés à 3,9 milliards de dollars, a détaillé le groupe qui fait office d’assureur pour les assureurs. La perte pour l’année écoulée n’en est pas moins beaucoup plus que prévu. Les analystes interrogés par l’agence suisse AWP l’attendaient en moyenne à 496 millions de dollars.

Dans le détail, le montant des indemnisations et réserves liées au Covid-19 s’est chiffré à 1,9 milliards de dollars dans sa division d’assurances dommages, entre autres pour couvrir les interruptions d’activité des entreprises et annulations d’événements avec les restrictions sanitaires.

S’y sont ajoutées 999 millions de dollars dans la réassurance vie avec la hausse de décès aux Etats-Unis et au royaume Uni ainsi que 943 millions de dollars de frais et réserves dans sa division de solutions aux entreprises. Les indemnisations découlant pour les catastrophes naturelles se sont, elles, élevées à 1,7 milliards de dollars, sous l’effet notamment des dommages pendant la saison des ouragans dans l’Atlantique, les coûts des sinistres ayant également grimpé au troisième avec l’explosion dans le port de Beyrouth
qui avait ravagé la ville.

“Nous sommes confiants sur les perspectives pour 2021”, a toutefois déclaré son directeur général, Christian Mumenthaler, cité dans le communiqué, estimant que l’essentiel des pertes liées au Covid-19 “sont derrière nous”. “Le début des efforts de vaccination amène l’espoir que la situation va bientôt s’améliorer”, a-t-il ajouté.

Malgré l’impact des frais liés à la pandémie, les capitaux du réassureur sont restés solides, a de son côté John Dacey, son directeur financier. A 9H52 GMT, l’action s’appréciait de 0,48% à 82,98 francs suisses alors que le SMI, l’indice de référence de la Bourse suisse, s’appréciait de 0,10%.

Lors des renouvellement de contrats en janvier, les prix se sont accrus de 6,5%, a précisé le groupe zurichois. Les volumes des contrats renouvelés ont chuté de 11%, le groupe expliquant ce repli par l’accent mis sur les marges. Avec la vente de sa filiale reAssure, la division à laquelle elle était rattachée lui a reversé 1,5 milliard de dollar. Le groupe va reverser à ses actionnaires un dividende de 5,90 francs suisses (5,43 euros) par action, inchangé par rapport à l’année précédente.

Que pensez-vous du sujet ?