Résultats 2018 T1 : Bénéfice net en hausse pour Generali

Philippe Donnet, Generali

L’assureur italien Generali s’est dit “optimiste” vendredi concernant l’année 2018, après avoir vu son bénéfice net progresser de 8,6% au premier trimestre, à 581 millions d’euros, un chiffre légèrement supérieur aux attentes.

Selon le consensus fourni par l’assureur, les analystes s’attendaient à un bénéfice net de 575 millions d’euros. Le bénéfice opérationnel a augmenté pour sa part de 4,9%, à 1,3 milliard d’euros, un résultat là aussi meilleur qu’attendu (1,215 milliards). Le taux de rentabilité annualisé des capitaux propres (ROE) s’élève à 13,2%, contre 13,4% fin 2017, en ligne avec les objectifs du groupe qui vise un ROE supérieur à 13%.

Le ratio économique de solvabilité du troisième assureur européen a atteint 233%, contre 230% fin 2017, au-dessus également du consensus des analystes (230%). Ces résultats “confirment la très bonne évolution de la performance économique et financière du groupe et la mise en oeuvre efficace du plan stratégique, mené avec discipline et détermination”, a estimé le directeur financier de Generali, Luigi Lubelli, cité dans le communiqué.

Ils “nous font regarder avec optimisme le reste de l’année, qui verra la réalisation avec succès du plan stratégique“, a-t-il ajouté. En 2017, le groupe a mené des projets importants, comme le lancement d’une nouvelle stratégie en matière de gestion d’actifs, la réorganisation de ses activités en Allemagne mais aussi la rationalisation de sa présence au niveau mondial.

Generali a en effet décidé de sortir de 13 à 15 pays, cédant notamment ses activités au Liechtenstein, aux Pays-Bas, en Belgique, au Guatemala, en Colombie et au Panama. La valeur globale des opérations achevées et de celles annoncées est supérieure à 1,1 milliard d’euros, a indiqué mi-avril Generali, soit déjà au-dessus de l’objectif d’un milliard qu’il s’était fixé.

L’assureur, dirigé depuis mars 2016 par le Français Philippe Donnet, présentera son nouveau plan stratégique le 21 novembre.