Résultats 2016 : Bénéfice net en baisse pour Prudential

L’assureur britannique Prudential a fait état mardi d’une chute de 26% de son bénéfice net en 2016, à cause notamment de lourdes pertes liées à la couverture du marché actions aux Etats-Unis.

L’an passé, le groupe a dégagé un bénéfice net de 1,92 milliard de livres (2,19 milliard d’euros). Il a précisé avoir notamment enregistré une perte équivalente à près de 1,6 milliard de livres sur la couverture du marché actions aux Etats-Unis, un passif exceptionnel supérieur de plus d’un milliard à celui de l’année précédente.

Cette perte a été classée parmi les éléments non opérationnels des résultats financiers de Prudential qui, toujours du côté des données non opérationnelles, a enregistré une autre perte exceptionnelle de 227 millions de livres liée à la vente de son activité d’assurance-vie en Corée du Sud. Hormis ces éléments, le bénéfice avant impôt de Prudential est resté peu ou prou stable, à 3,21 milliards de livres, soutenu par une progression de 6,3% du revenu brut des primes d’assurance, à près de 39 milliards de livres (44,5 milliards d’euros).

Le directeur général du groupe, Mike Wells, a salué une « performance financière solide en 2016 ». « Lors d’une année marquée par les bas taux d’intérêt, la volatilité sur les marchés et des changements politiques spectaculaires, nos résultats ont continué de bénéficier de notre taille et de la diversité de nos activités mondiales », a-t-il souligné. Le groupe, très présent dans la gestion d’actifs, a bénéficié de résultats toujours en progression en Asie, alors que sa performance aux Etats-Unis et au Royaume-Uni a été plus mitigée.

Evoquant ses perspectives, le groupe a souligné qu’il s’attendait à devoir encore naviguer « pendant un moment » dans une atmosphère « d’incertitude économique et de volatilité sur le marché », tout en se disant bien armé pour affronter cet environnement peu propice.