Résultats 2015 : Swiss Life France dépasse les 200M d’euros de résultat opérationnel

Le cru 2015 a été particulièrement bon pour Swiss Life France qui affiche un résultat opérationnel en hausse de 20% par rapport à 2014.

« Tous les objectifs du plan stratégique Swiss Life 2015 ont été atteints », lance Charles Relecom, président de Swiss Life France à l’occasion de la présentation des résultats de l’entité française de l’assureur suisse.

Le résultat opérationnel atteint ainsi 219M d’euros contre 183M d’euros en 2014, soit une hausse de 20%. Comme à l’accoutumée, l’assurance vie tire les résultats de l’assureur avec un chiffre d’affaires de 2.622M d’euros en hausse de 5% avec une part d’unités de compte à 45%. La collecte nette atteint s’élève à 1,2Md d’euros orientée à 80% en U.C. Une performance atteinte notamment grâce au réseau ouvert. « Notre réseau propriétaire a été plus flat sur l’assurance vie car très concentré sur l’ANI », explique Eric Le Baron, directeur général de Swiss Life Assurance et Patrimoine et directeur de la distribution.

La santé fait justement partie des « bonnes surprises », avec un taux de chute en individuelle de 20%. « C’est nettement moins que ce que nous avions imaginé », confesse Pierre François, directeur général de Swiss Life Prévoyance et Santé. Côté collective, la campagne 2015 s’est soldée par la rentrée en portefeuille de 20.000 entreprises avec un taux de panier de soins de 15%. Depuis le début de l’année 2016, Swiss Life France a décroché quelque 5.000 entreprises supplémentaires.

La branche dommages enregistrent quant à elle un léger recul du chiffre d’affaires à 348M d’euros contre 350M en 2014. Là encore, la bataille de l’ANI a contraint l’assureur à moins travailler le segment, bien qu’elle ait permis de développer la multirisque professionnelle. Le dommage sera toutefois un des axes prioritaires de l’exercice à venir. « Nous menons des réflexions sur le sujet autour de la digitalisation », indique Charles Relecom.

Mais la vraie « bonne surprise », pour le président de Swiss Life France vient de la valeur des affaires nouvelles qui passe de 1,4% en 2014 à 1,9%. « On ne se s’attendait pas à atteindre ce niveau dans le contexte économique actuel », conclut Charles Relecom.