Résultats 2012 : Baisse du chiffre d’affaires mais forte hausse du résultat net pour la Macif

En 2012, la Macif a réussi à doubler son résultat net malgré une baisse de son chiffre d’affaires.

C’était une année de transition” selon Jean-Marc Raby, directeur général de la Macif, lors de la présentation des résultats de la mutuelle d’assurances lundi 29 avril.
Et pour cause, la Macif a vu son chiffre d’affaires baisser, tandis que son résultat net s’appréciait. Celui-ci atteint 124,8M d’euros, soit plus qu’un doublement par rapport aux 60,4M d’euros enregistrés en 2011.

La Macif pâtit, comme une très grande majorité du secteur, de la chute des encaissements en assurance-vie. Avec un chiffre d’affaires “épargne / assurance-vie” en baisse de 13,3% à 1,87Md d’euros, la Macif a subi un fort ralentissement de collecte, mais a pu compter sur une bonne tenue des prestations qui sont rester “stables” en 2012 selon le directeur général. Au final, la collecte est nette, à 238 millions d’euros. Mutavie, sa filiale spécialisée comptait en fin d’année 1,2Md d’euros de chiffres d’affaires.

Dans le même temps, le chiffre d’affaires du pôle IARD s’améliore de 1,4% à 3Mds d’euros. La Macif flirte même avec les 15 millions de contrats. Elle profite d’une hausse de 12,2% de son chiffe d’affaires en habitation, à 660M d’euros. La charge de sinistre a été impactée par le gel pour 10M d’euros net de réassurance et des arrêtés catastrophes naturelles sur la sécheresse de 2011 publiés en 2012 pour 30M d’euros net de réassurance. En auto, le chiffre d’affaires s’apprécie de 1,7% à 1,74 milliards d’euros.

Enfin, le pôle santé-prévoyance réalise un chiffre d’affaires en hausse de 8,1% à 589M d’euros. La santé individuelle pèse pour 378M d’euros, la prévoyance pour 100M d’euros et le collectif (santé et prévoyance) pour 111M d’euros. La structure AG2R – Macif Prévoyance enfin, a réalisé un chiffre d’affaires 2012 de 13M d’euros.

Macifilia pèse encore dans les comptes

Macifilia, dont les portefeuilles ont pu être rattachés à Macif après accord de l’ACP fin 2012, pèse encore sur les comptes. Le résultat de la filiale est négatif, de 15M d’euros. Dans ce chiffre, IdMacif , avec 56.000 contrats (soit un gain de 16.000 contrats en un an), reste une activité déficitaire de “6 à 7 millions d’euros” selon le groupe.

Du côté bancaire, autre activité de Macif, le déploiement se fait malgré un défaut de culture peut-être en internet et vis à vis des sociétaires. Toujours est-il qu’une campagne est prévue pour ces prochaines semaines sur ce thème. Pour sa première année en plein activité, 30.000 comptes ont été ouverts, et 90% sont actifs. “Nous avions estimé que le solde moyen sur les comptes serait de 650 euros mais atteint en fait 2.300 euros” explique Jean-Marc Raby. Si les résultats sont en-deça des prévisions, “30.000 ouvertures de compte en un an, personne ne l’a fait” tempère Gérard Andreck, président du groupe.