Résultats 2010 : Ageas voit son bénéfice s’effondrer de 81,5%

L’assureur belge Ageas a vu son bénéfice net s’effondrer en 2010, plombé notamment par des litiges judiciaires avec l’Etat néerlandais et par des conditions météorologiques défavorables, selon des résultats publiés mercredi.

Le bénéfice net est tombé à 223M d’euros, contre 1,21Md en 2009. Ageas a notamment passé dans ses comptes une provision de 2,4Mds d’euros « pour des disputes judiciaires avec l’Etat néerlandais », d’après son communiqué.

Celles-ci sont liées au démantèlement en 2008, à la suite de la crise financière, du bancassureur belgo-néerlandais Fortis, dont Ageas est l’héritier. Les Pays-Bas avaient nationalisé toutes les activités néerlandaises de banque et d’assurance de Fortis. La banque belge a été reprise par le français BNP Paribas, et Ageas a conservé les activités d’assurance restantes, ainsi que des actifs douteux.

Les seules activités d’assurances d’Ageas ont dégagé un bénéfice net de 391M d’euros en 2010, soit une baisse de 23%, et justifiée par des changements dans le périmètre du groupe et son imposition. La rentabilité dans l’assurance non-vie « a été contrecarrée par l’incidence des mauvaises conditions météo à plusieurs moments de l’année », a aussi souligné le patron du groupe, Bart De Smet.

Les encaissements bruts ont en revanche progressé de 14% à 17,9Mds d’euros. Bart De Smet a salué « une très bonne performance commerciale dans toutes les régions, mais surtout en Asie et au Royaume-Uni ». Ageas s’est efforcé de rééquilibrer son portefeuille d’obligations d’Etat et de réduire son exposition aux pays jugés fragiles du sud de l’Europe (Grèce, Portugal, Espagne, Italie).

Celle-ci a été ramenée de 17,8Mds d’euros fin 2009 à 8,9Mds fin 2010, soit 27% du portefeuille total d’obligations souveraines d’Ageas. Sur l’Irlande, l’assureur belge chiffre son exposition à 599M d’euros.

En 2011, « Ageas prévoit des résultats commerciaux au moins analogues à ceux de 2010 et une performance financière en amélioration, sous réserve d’événements importants échappant à notre contrôle », a indiqué Bart De Smet. Cela n’a pas convaincu la Bourse de Bruxelles, où l’action perdait 0,32% à 2,18 euros à 09H55 GMT. Ageas compte reverser à ses actionnaires, comme l’année précédente, un dividende brut de 0,08 euro par titre.

 

Bruxelles, 9 mars 2011 (AFP)