Résultats 1T 2012 : Ageas signe une bonne performance dans l’assurance

L’assureur belge Ageas a fortement réduit au premier trimestre ses pertes liées au portefeuille hérité du passé, mais ses activités d’assurance ont enregistré une forte performance, selon des résultats publiés lundi.

Le groupe a enregistré une perte nette de 83,8M d’euros contre 153,6M un an auparavant. L’annonce de ces résultats n’a pas été bien accueilli à la Bourse de
Bruxelles, où à l’ouverture l’action Ageas perdait 2,51% à 1,32 euro, dans un
marché en baisse où l’indice Bel-20 reculait de 1,33%.

Ageas, héritier du bancassureur belgo-néerlandais Fortis démantelé pendant la crise financière, continue de gérer un portefeuille d’actifs douteux. Mais il souligne dans le communiqué que son exposition nette aux émetteurs souverains d’Europe méridionale (Grèce, Portugal, Espagne, Italie), à 2,3Mds d’euros, est en recul de 0,7Md d’euros par rapport à fin 2011.

Dans son coeur de métier, l’assurance, le groupe enregistre un bénéfice net de 155M d’euros, soit une hausse de 15%. Les encaissements bruts de prime progressent de 17% à 5,7Mds d’euros. C’est dans l’assurance non-vie que la progression est la plus nette, avec une hausse des encaissements bruts de 27% à 1,6Md. Dans l’assurance-vie, les encaissements atteignent 4,1Mds d’euros, soit une hausse de 14%.

« Nos activités d’assurance affichent un excellent début d’année 2012, marqué par des encaissements et des bénéfices en amélioration dans presque tous nos secteurs d’activité, et surtout en Asie où, pour la première fois, nous avons franchi les 2 milliards d’euros d’encaissements trimestriels”, souligne le patron d’Ageas, Bart De Smet, dans le communiqué.

« La principale exception à cette tendance positive générale est le résultat de la branche Incendie en Belgique, qui a été pénalisée par une importante tempête en janvier”, précise-t-il.

« Si nous accordons aux dossiers hérités du passé toute l’attention voulue, nous restons concentrés sur nos priorités opérationnelles afin de continuer à conforter la position d’Ageas en tant qu’entreprise d’assurance internationale bien établie », insiste M. De Smet, qui prévoit pour 2012 « un niveau d’encaisement supérieur à celui de 2011 ».

Bruxelles, 14 mai 2012 (AFP)