Résultat 2010 : Forte hausse du nombre de contrats d’assurance dépendance en France

Une étude conjointe de la FFSA et du Gema sur les contrats d’assurance dépendance en 2010 vient de paraître. Avec près de 5,5 millions de personnes assurées contre la perte d’autonomie, les contrats sont en hausse de plus du double par rapport à 2009.

A la fin 2010 en France, le nombre global de personnes couvertes contre le risque de perte d’autonomie est évalué à 5,5 millions, contre un peu plus de 2 millions en 2009. La collecte des cotisations au titre de cette garantie s’élève à 538M d’euros en 2010. Les prestations versées aux personnes en état de dépendance lourde ou partielle, sont elles de 166Md’euros pour l’année écoulée.

L’enquête de la FFSA et du Gema montre ensuite que 1,6 million de personnes ont souscrit leur contrat auprès de sociétés d’assurances, 3,6 millions auprès de mutuelles « 45 » et 300.000 auprès d’institutions de prévoyance. L’étude précise qu’un quart des contrats en cours fin 2010 ont été souscrits à titre individuel et facultatif, alors que près des trois-quarts résultent d’une démarche de souscription effectuée dans le cadre de l’entreprise ou d’un groupe mutualiste.

Un âge moyen de souscription rajeuni

L’âge moyen de souscription à un contrat d’assurance dépendance en France en 2010 est 60 ans. La FFSA et le Gema précise que cet âge moyen réel de souscription s’est légèrement rajeuni pour une entrée en état de dépendance à 79 ans en moyenne. La cotisation annuelle est de 345 euros pour 2010 (soit 29 euros par mois) un montant est en baisse par rapport à 2009. L’étude précise que la couverture de la dépendance partielle a un coût supplémentaire de l’ordre de 25 % par rapport à la couverture de la seule dépendance lourde.

Enfin, la rente mensuelle moyenne versée aux bénéficiaires en 2010 est de 540 euros, contre 520 euros en 2009. Il apparaît également (à travers un échantillon de 88% des personnes couvertes) qu’un peu plus des deux – tiers des assurés ont opté pour une couverture de la dépendance lourde seule et un tiers environ pour une couverture plus large englobant à la fois la dépendance lourde et la dépendance partielle.

Sources : FFSA