Rémunération / AIG : Le gouvernement américain baisse le salaire de Robert Benmosche

Le gouvernement américain a annoncé vendredi qu’il abaissait en 2012 les salaires au sommet de la hiérarchie de trois grandes entreprises encore sous son aile, le constructeur automobile General Motors (GM), l’assureur AIG et la banque Ally. 

Le département du Trésor a indiqué dans un communiqué avoir réduit de 10% en moyenne par rapport à 2011 la rémunération directe (le salaire en numéraire et en actions) des 25 cadres dirigeants en haut de l’organigramme de chacune de ces entreprises.

Le Trésor n’a pas précisé l’évolution d’un troisième élément de rémunération, indirect, qui est l’octroi d’un nombre d’actions variable en fonction des performances, prévu pour intervenir uniquement quand l’Etat se sera défait de sa participation dans ces entreprises. La réduction des salaires s’est effectuée surtout en embauchant avec des salaires moins élevés. Les cadres dirigeants déjà présents en 2011 ne verront leur rémunération directe diminuer que de 2%.

Les chiffres publiés par le Trésor révèlent que le directeur général d’AIG, Robert Benmosche, touchera cette année 10,5 millions de dollars dont 3 millions de salaire de base.
L’Etat détient encore près 77% d’AIG.