Solvabilité 2 : L’Allemagne prête à claquer la porte des négociations

Le BaFin, l’autorité allemande de supervision financière, refuse un calendrier contraint pour les assureurs pour la mise en route de Solvabilité 2. Il menace de quitter les discussions.

L’Allemagne se déclare prête à quitter les discussions sur Solvabilité 2 si les régulateurs européens décident d’imposer une date butoir pour une application généralisée et identique aux compagnies (“one size fits all“).

Felix Hufeld, directeur de l’assurance au sein de BaFin, l‘autorité allemande de contrôle des banques, assurances et des marchés financiers a déclaré dans l’édition allemande du Wall Street Journal : “Si quelqu’un nous force à appliquer un calendrier inflexible pour une mise en application suivant des raisons d’idéal puriste…alors nous nous contenterons de dire au revoir dans ce pire des cas”.

La fédération allemande des assurances (GDV) a également considéré que le délai de 7 ans accordé aux assureurs pour s’adapter était insuffisant. “Nous ne devrions pas oublier que ces changements réglementaires se mettent en place dans un environnement de taux d’intérêts bas“, a ajouté le responsable allemand de l’autorité de régulation.

Les discussions entre la commission européenne, le parlement et les gouvernements nationaux doivent s’achever en septembre pour une entrée en vigueur prévue en janvier 2016.