Référencement : c’est parti pour le ministère de l’Économie et des Finances

Le ministère de l’Économie et des Finances a lancé une consultation pour choisir l’organisme de référence pour la protection sociale complémentaire de ses 144 455 agents actifs et 129 004 agents retraités pendant les prochains 7 ans. Les candidats peuvent envoyer leur candidature jusqu’au 1er février.

La procédure de référencement pour couvrir la santé et la prévoyance des agents de la fonction publique des différents ministères suit son cours. Les ministères de l’Agriculture et des Affaires étrangères ont déjà rendu leurs verdicts. Le Ministère de l’Agriculture a référencé trois organismes : AG2R La Mondiale, Groupama et Harmonie Fonction Publique. Ce choix s’est avéré inédit, car c’était la première fois qu’une institution de prévoyance était référencée. En revanche, le renouvèlement de la MAEE par le ministère des Affaires étrangères était un choix de continuité.

Continuité ou nouveauté pour l’Économie et les finances ?

Lors du précédent référencement de 2009, la Mutuelle Générale de l’Économie, des Finances et de l’Industrie (Mgefi) a été le seul organisme référencé par Bercy. La Mgefi ne cache pas ses ambitions pour remporter le référencement en cours. Mais les choix divergents des autres ministères ne permettent pas de faire des pronostics. Après examen des garanties professionnelles, financières et prudentielles présentées par les candidats, le ministère de l’Économie et des finances fera son choix en fonction de ces critères :

  • le rapport entre la qualité des garanties et le tarif proposé : 30 %
  • le degré effectif de solidarité entre les adhérents ou les souscripteurs, intergénérationnelle, familiale et en fonction de la rémunération : 40 %
  • la maîtrise financière du dispositif : 20 %
  • les moyens destinés à assurer la couverture effective des plus âgés et des plus exposés aux risques : 10 %

Les dossiers de candidature doivent être déposées d’ici le 1er février. La prochaine convention de référencement entrera en vigueur le 1er avril 2017 pour une période de 7 ans.

Dans les prochains mois, d’autres ministères doivent sélectionner un organisme complémentaire. Ainsi, les cahiers de charges des ministères de l’Éducation nationale, de la Culture, des Sports et de la Justice ont été publiés fin 2016.