Recapitalisation : AIG franchit une étape importante dans le remboursement des contribuables américains

L’assureur américain AIG, nationalisé à 80%, a indiqué mercredi dans un document remis aux autorités boursières (SEC) qu’il pourrait lever au printemps jusqu’à 7 milliards de dollars en Bourse dans le cadre de son plan de recapitalisation.

Dans le cadre de ce plan, AIG “aura le droit de lever jusqu’à 3 milliards de dollars (et jusqu’à 4 milliards supplémentaires éventuels avec le consentement du Trésor) d’ici le 15 août”, indique ce document qui détaille l’accord définitif de sortie du capital d’AIG par le Trésor. Plus tôt, un porte-parole d’AIG avait dit que son groupe espérait “être en mesure de lancer une offre d’actions au printemps”.

Parallèlement, le Wall Street Journal affirme mercredi sur son site internet que le Trésor américain va vendre en même temps pour 15 milliards de dollars d’actions AIG qu’il détient. Une vente de 15 milliards de dollars d’actions représenterait plus de 20% de la part du gouvernement américain, aux prix actuels du marché.

L’accord définitif avec le Trésor “marque une étape importante dans le processus de remboursement des contribuables américains”, commente AIG dans un communiqué.

Le document de mercredi précise que “jusqu’à ce que sa part dans AIG tombe à 33%, le Trésor aura un contrôle total sur les termes, conditions et prix sur toute les offres d’actions d’AIG auxquelles il participe”. “Même si AIG a le droit de faire deux offres d’actions par an, le Trésor peut décider d’y participer, ou empêcher AIG de vendre des actions”, ajoute-t-il.

L’action du groupe a fini en baisse de 3,94% à 42,22 dollars, après avoir été suspendue en fin de séance, avant la publication du document remis à la SEC.

AIG a reçu au total plus de 180 milliards de dollars d’aides publiques au plus fort de la crise pour éviter une probable faillite. Il devait encore 95 milliards de dollars au gouvernement à la fin du troisième trimestre. L’assureur compte notamment rembourser les quelque 50 milliards de dollars qu’il doit à la Fed de New York au premier trimestre.

Dans un communiqué, le Trésor précise que ce remboursement aura lieu “d’ici le 15 mars” et qu'”aucune perte n’est attendue”.

L’assureur confirme dans le document remis à la SEC, comme il l’avait indiqué fin septembre, qu’il va rembourser d’une part 20 milliards de dollars en numéraire à la Fed. “Les fonds viendront des revenus de la vente en Bourse de 67% d’AIA et de la vente d’Alico”, soit 27 milliards de dollars pour les deux opérations, ajoute le document.

AIG rappelle également qu’il a le droit de puiser dans une facilité de paiement gouvernementale non utilisée de 22 milliards de dollars pour rembourser une part des 26 milliards de dollars d’intérêts détenus par la Fed de New York dans AIA et Alico. En contrepartie, le Trésor américain gardera un montant équivalent d’actions préférentielles d’AIG. Le complément doit venir de la cession de deux filiales japonaises pour 4,8 milliards de dollars, avait indiqué AIG fin septembre. A l’issue de l’opération, AIG devrait passer une charge de 4,7 milliards de dollars à la fin du 1er trimestre, au titre du remboursement à la Fed, indique le document publié mercredi.

Le troisième volet de ce plan prévoit la conversion, une fois la Fed remboursée, des 49,1 milliards de dollars d’actions préférentielles AIG détenues par le Trésor en actions ordinaires. Le Trésor se retrouvera alors avec 92% du capital d’AIG contre 80% actuellement.

La vente des actions d’AIG par le Trésor, qui pourrait durer jusqu’en mars 2012, est destinée à permettre au gouvernement américain de recouvrer son investissement dans l’assureur.

New York, 8 décembre 2010 (AFP)