Réassurance : Les tarifs sous pression avec l’envol du marché des “cat bonds”

Le marché des “cat bonds” est en bonne voie pour battre son record de 2007 (7,2Mds de dollars d’obligations émises), faisant pression sur les primes traditionnelles des réassureurs.   

Selon un rapport d’Aon Benfield, premier courtier en réassurance, au premier semestre 2013, 4Mds de dollars d’obligations catastrophes (cat bonds) ont déjà été émises, atteignant un plus haut sur le semestre.

A l’heure des renouvellements de contrats au 1er juillet et à l’approche de la saison des ouragans (qui semble s’annoncer comme plutôt tranquille), la demande est toujours au rendez-vous. “Les cats bonds continuent de croître rapidement et sont sur la voie de dépasser leur précédent record de 2007 à 7,2Mds de dollars (5,4Mds d’euros, ndlr)”, affirme pour sa part Peter Hearn, président de Willis Re, société de courtage en réassurance, cité dans un communiqué.

Les obligations catastrophes émises par les assureurs ou réassureurs permettent à ces derniers de transférer sur le marché une partie du risque des catastrophes naturelles via un véhicule ad hoc. Elles servent de couverture à l’assureur qui intègre une option de remboursement déclenchée seulement en cas d’occurrence de l’événement. Elles offrent en contrepartie aux investisseurs des rendements élevées de 5 à 7%. En outre, les “cat bonds” leur permettent de trouver un placement alternatif, parfaitement décorrélé des marchés financiers.

Le marché traditionnel de la réassurance sous pression

Avec ce volume croissant de capitaux apportés sur le marché, les prix de la réassurance sont sous pression; le marché créant une alternative à la réassurance. “Le marché des cat bonds continue d’offrir une tarification plus agressive que le marché traditionnel de la réassurance”, note Aon Benfield.

Chez Swiss Re, les prix ont chuté de 5% pour les contrats renouvelés en juillet, selon George Quinn, directeur financier du réassureur suisse, cité par l’agence Bloomberg. “Avec le temps, on va assister à une offre toujours plus grande de capitaux au marché des catastrophes naturelles, car il en a simplement besoin “, ajoute-t-il.

Baisse de 5% des tarifs chez Swiss Re

La pression à la baisse sur les prix de la réassurance, exercée par les cat bonds, est “une première”, selon Guy Carpenter. Ils ont créé une déconnexion avec les prix traditionnellement fixés par les réassureurs. Selon un rapport du courtier en réassurance, ces capitaux apportent au total 45Mds de dollars de capacités en dommages, soit 14% du marché.

Ainsi, “cet afflux d’argent a permis d’absorber l’impact des pertes de Cat’Nat’ liées aux tornades aux États-Unis et aux inondations en Europe, Inde et Canada au cours du deuxième trimestre”, note Guy Carpenter. Ce dernier s’attend donc à voir se poursuivre la tendance baissière des tarifs au cours de l’année et au moment des renouvellements du 1er janvier 2014, si aucune Cat’Nat’ d’ampleur n’intervient.

Le sujet devrait être largement abordé lors du grand rendez-vous de la Réassurance à Monaco du 8 au 13 septembre 2013.