Publicité : Axa éclaboussé par l’affaire Morandini…

Bien malgré lui, Axa s’est retrouvé dans la tourmente de l’affaire Morandini pour une banale histoire de diffusion de spot publicitaire.

Les réseaux sociaux ont cette force de faire naître des polémiques et de les diffuser massivement en quelques minutes. Et lorsque l’on est la cible, mieux vaut tout de suite éteindre la mèche. En l’occurrence, en ce moment, difficile de passer à côté du #Morandini sur Twitter, depuis l’annonce de son arrivée à l’antenne d’iTélé. Tout commence mardi 18 octobre, lorsque plusieurs pages publicitaires viennent entrecouper Morandini Live, l’émission suivie par quelque 57.000 téléspectateurs.

Pas moins de 17 spots seront diffusés durant son émission. Et parmi eux se trouvait Axa. Immédiatement, un compte Twitter créé au mois d’octobre et baptisé Protection Enfance relaie la liste des diffuseurs les affublant du sobriquet pour le moins peu flatteur de « diffuseurs de la honte ». Certains ont réagi, à l’instar de Innocent, la marque de jus de fruits, qui affirme ne pas avoir été mis au courant de ce passage et avoir fait en sorte que cela ne se reproduise plus ».

Même argumentaire pour Axa qui assure au Figaro avoir « appelé notre agence et la régie de Canal+ pour ne plus être associé de quelque manière que ce soit à cette émission ». Bref, à n’en pas douter la polémique s’éteindra aussi vite qu’elle s’est allumée. Comme souvent sur les réseaux sociaux.