Perspectives / International : Axa intéressé par l’Amérique du Sud

L’assureur français Axa s’intéresse à l’Amérique du sud et aimerait s’y implanter, notamment en Colombie et au Brésil, a déclaré jeudi son PDG Henri de Castries en marge de la présentation des résultats.

« C’est quelque chose que nous regardons avec beaucoup d’attention », a indiqué le patron d’Axa.

« Il y a un certain nombre d’économies en Amérique du sud, pas toutes, le Brésil et la Colombie parmi d’autres, sur lesquelles il peut un jour où l’autre se présenter des opportunités et idéalement nous aimerions y augmenter notre présence », a-t-il ajouté.

Présent au Mexique, où il compte 5 millions de clients, Axa n’est pas implanté en Amérique du sud. Un autre grand assureur français, CNP Assurances, est très présent au Brésil, qui pèse désormais plus de 7% de son chiffre d’affaires.

« On a souvent dit qu’on n’était pas assez agressifs, en retard sur les émergents », a observé M. de Castries. « En réalité, depuis le début de la crise, il y a eu extrêmement peu d’opérations (sur ces marchés, ndlr) et nous en avons fait la plupart », a-t-il affirmé, citant, depuis 2007, des acquisitions en Russie, au Mexique et la finalisation prochaine de l’opération autour de la filiale Axa Asia Pacific Holding (APH).

« On a été plus agressifs que la moyenne des acteurs. On entend continuer à l’être », a-t-il annoncé, mentionnant aussi de nouvelles implantations en Azerbaïdjan, en Ukraine et au Bélarus, des marchés « pas forcément de très grande taille, mais sur lesquels on pense qu’on peut faire de belles marges ».

Paris, 17 février 2011 (AFP)