Partenariat : Allianz se lance dans les services numériques avec Deutsche Telekom

Allianz souhaite lancer de nouveaux services d’assurances numériques pour les particuliers et les professionnels. Pour ce faire, l’assureur allemand a noué un partenariat avec Deutsche Telekom pour développer des technologies connectées pour l’habitation ou la santé.

A l’heure ou Axa communique tout azimut sur sa digitalisation, Allianz n’est pas en reste et signe un partenariat avec le géant de la télécommunication Deutsche Telekom sur le développement de nouveaux services numériques. Le leader européen de l’assurance souhaite ainsi tester des prestations d’assurances connectées pour la maison et la santé en autres.

Allianz veut d’abord utiliser la technologie numérique à destination des particuliers, avec des services d’aide d’urgence autour de “maisons connectées”. Le but est de pouvoir proposer une solution intégrée avec des “services d’assistance et d’assurance permettant aux clients de surveiller leur propre maison à l’aide de capteurs et de leurs smartphones”, explique un communiqué. Ainsi, en cas de sinistre, assureur et assuré sont prévenus en temps réel, accélérant le processus d’intervention ou d’indemnisation.

“Pros” etSanté connectée”

Pour les professionnels, Allianz développe ensuite avec le géant de la télécommunication des services concernant la cyber-sécurité, avec des aides à la sécurité informatique et des couvertures d’assurance pour les grandes entreprises et TPE/PME. Déjà présentes sur ce marché, les deux enseignes vont unir leurs forces pour “développer des solutions intégrées pour la prévention des dommages, la sécurité des réseaux et la gestion des risques”.

Enfin, la santé est aussi un des secteurs sur lequel Allianz cherche à progresser avec son nouveau partenaire. Les deux enseignes veulent développer des solutions pour la “santé connectée” afin de “permettre aux personnes âgées de vivre indépendamment”. Ces services numériques, d’abord lancés en Allemagne, pourraient ensuite être déployés par l’assureur dans d’autres pays européens d’ici quelques temps.