Parité : Axa France vise 45% de femmes cadres dirigeants d’ici 2020

Axa France a présenté son plan « Objectif Equilibre 2020 » pour renforcer la mixité dans l’entreprise et dans la société. D’ici trois ans, l’assureur s’engage à avoir 45% de femmes cadres dirigeantes et 25% de femmes agents généraux.

« Ce que nous faisons c’est le fruit d’une conviction. Nous considérons que les femmes ont des talents clés et que renforcer la présence des femmes dans tous les niveaux de l’entreprise et notamment au top management est une source de performance », a déclaré Jacques Peretti, PDG d’Axa France lors de la conférence de présentation des engagements de son entreprise auprès des femmes. Le PDG d’Axa France a cité l’étude « Women matter » réalisée par le cabinet McKinsey qui prouve que les entreprises qui comptent plus de trois femmes dans leur comité de direction enregistrent des performances supérieures de 50% par rapport à celles qui ne comptent aucune femme au sein de cette instance dirigeante.

Premier engagement : 45% de femmes cadres dirigeants

Le plan « Objectif équilibre 2020 » présente quatre engagements pour favoriser la mixité. Premier objectif : augmenter la part des femmes dans les postes à responsabilité. La proportion des femmes dans le top management a doublé en 10 ans, passant de 18% en 2006 à 37% aujourd’hui. Axa souhaite accélérer cette tendance et atteindre 45% de femmes dirigeants en 2020. Pour y parvenir, Axa France compte s’appuyer sur son vivier de talents, qui a actuellement 54% de femmes, ainsi que sur des programmes de formation au leadership et de parrainage.

Deuxième engagement : 25% de femmes agents généraux

Les femmes représentent seulement 16% des 3200 agents généraux d’Axa France. L’ambition est d’afficher une progression de 50% à horizon 2020. Karima Silvent, directrice des ressources humaines d’Axa France, affirme : « Il y a beaucoup de stéréotypes sur la carrière commerciale, mais nous nous sommes rendus compte que les femmes sont douées pour la distribution. Pour attirer plus de talents féminins vers le réseau d’entrepreneurs indépendants, nous allons mener des actions pour susciter les vocations en interne mais également nous allons mener des campagnes ciblées pour attirer un public féminin. »

L’égalité salariale est également un cheval de bataille d’Axa France depuis 2006. « Grâce à un fonds dédié de 7 millions d’euros, nous avons augmenté le salaire de 1.125 salariées. Ces augmentations ciblées ne se substituent pas aux augmentations au mérite », signale Karima Silvent. Grâce à ces efforts pour réduire l’écart salarial, les femmes gagnent aujourd’hui 3% de moins que les hommes en moyenne, alors que dans le secteur de l’assurance cet écart était de 28,9% en 2014, selon une étude de la Dares.

Troisième engagement : 50% de femmes parmi les nouveaux clients

Aujourd’hui, 39% des nouveaux clients d’Axa France sont des femmes. L’entreprise souhaite qu’elles représentent 50% des nouveaux clients d’ici trois ans. « Les femmes sont moins bien protégées que les hommes, notamment en assurance vie et prévoyance, et elles présentent plus de risques », rappelle Clemence Gastaldi, directrice marketing, animation commerciale d’Axa France. Pour sensibiliser les femmes, Axa France a organisé l’an dernier 300 réunions d’information en France. Appelées « Rencontres pour elles », ces réunions devraient doubler en 2017.

Pour mieux répondre aux besoins spécifiques des femmes, Axa France lance également « Ma famille protégée », un contrat unique qui couvre l’habitation de la famille des aléas de la vie courante et du numérique. Ce contrat intègre une nouvelle garantie « service de garde d’enfant d’urgence » qui permet d’assurer une continuité avec la vie professionnelle.

4ème engagement : 900.000 euros pour l’entrepreunariat des femmes

Enfin, Axa France s’engage pour une durée de trois ans, auprès de la fondation entreprendre pour encourager les femmes à créer leur entreprise. L’assureur y consacrera 900.000 euros. « Nous lançons un appel à projets qui nous permettra de distribuer 600.000 euros en trois ans », affirme Blandine Mulliez, présidente de la Fondation Entreprendre. Le partenariat prévoit également de créer un Mooc à destination des femmes entrepreneurs pour les accompagner dans la création d’entreprise.

Ces engagements d’Axa France s’inscrivent dans la durée, mais 2017 marque un tournant car l’assureur a décidé de médiatiser son positionnement via une campagne de communication TV et web qui démarrera le 8 mars.