Optique : Avec le site de vente de lentilles de Leclerc, les réseaux de soins gardent un oeil sur le web

La marque de supermarchés E.Leclerc vient de lancer, aujourd’hui, son site internet de vente de lentilles. Un site qui donnera lieu à terme à plusieurs ouvertures supplémentaires de boutique d’optique. Certains réseaux de soins seraient d’ailleurs intéressé quant à une étude de partenariat avec le site.

E.Leclerc vient de lancer son site de vente en ligne de lentilles, baptisé Leclerc Optique. Déjà présent sur le marché de l’optique, la marque de supermarchés a ouvert, il y a quelques années (2005), des points de vente de lunettes et de lentilles. D’ailleurs dix-sept magasins sur soixante-neuf sont partenaires de Carte Blanche Partenaires. Jean-François Tripodi, directeur général de la structure, explique, “Le groupe E.Leclerc Optique n’a pas signé d’accords cadres comme on le fait souvent avec d’autres enseignes. Chaque magasin, et donc chaque directeur de magasin, choisit s’il veut ou non entrer dans un réseau”.

De fait, Leclerc Optique boutique peut conventionner avec plusieurs réseaux. Un stratagème qui pose tout de même un problème. L’enseigne reste la même, Leclerc, mais ce que le client ne sait pas, c’est avec quel réseau conventionne chaque magasin. Par voie de conséquence, les tarifs et produits négociés ne sont pas les mêmes d’un magasin à l’autre. “Nous n’affichons pas que Leclerc est partenaire de Carte Blanche”.

Le site Leclerc ne demande pas de copie d’ordonnance médicale

Bizarrement, malgré le fait que Leclerc entretienne déjà un partenariat avec une structure de soins, la marque ne s’est pas rapprochée de cette dernière pour le lancement de son site internet de vente de lentilles.“Nous n’étions absolument pas au courant du lancement de ce site“, rebondit M.Tripodi.

Pourtant l’idée intéresse. Carte Blanche Partenaires étudie aujourd’hui la possibilité de conventionner avec un site de vente d’optique. “Nous avons trouvé deux sites qui pourraient répondre à nos critères et nous sommes, en ce moment, en train de finaliser les processus informatiques. Car il faut pour que sur internet, l’internaute retrouve la même qualité de services comme en boutique“.

Par curiosité, évidemment, Carte Blanche Partenaires est allée visité, ce matin, le site de E.Leclerc afin de savoir s’il pourrait correspondre aux critères de sélection du réseau. Quelques détails gênent M.Tripodi. “Il faut arriver au paiement pour cocher la mention suivante : “je certifie avoir une ordonnance médicale de moins d’un an et j’affirme avoir déjà porté des lentilles”. Nous préférons que cette étape se fasse au début. Et E.Leclerc ne demande pas de copie d’ordonnance, il y a une confiance absolue en l’internaute. Chez Carte Blanche Partenaires nous l’éxigeons”.

Pour l’instant, seules les structures physiques sont éligibles à Kalivia

Kalivia, le réseau de soins de Malakoff Médéric et l’Union Harmonie Mutuelles, observe depuis quelque temps les sites internet de vente de lentilles et de lunettes. “A ce stade, nous considérons que les conditions de vente de lunettes en ligne ne répondent pas aux exigences de qualité du réseau Kalivia”, explique Laurent Borella, directeur santé de Malakoff-Médéric.  Et jusqu’ici, seules les structures physiques sont éligibles à Kalivia. “Pour les sites de vente en ligne de lentilles, nous nous reposerons la question lors du prochain appel d’offre”, poursuit M. Borella.

Crédit Photo : Flickr common creative / TheHalo