Nouveau conseil d’administration pour l’assureur Generali

La banque d’affaires italienne Mediobanca, actionnaire de référence de Generali, va réunir vendredi son comité chargé de nommer le nouveau conseil d’administration et donc le nouveau président de l’assureur, a indiqué mercredi une source financière.

« Le comité de nomination a été convoqué pour vendredi après-midi », a déclaré cette source. Mediobanca, qui dispose d’une part de 14,7% de Generali, est chargé de nommer 13 des 15 nouveaux administrateurs et donc la personne qui deviendra président. Deux administrateurs sont nommés habituellement par les actionnaires minoritaires.

Formellement, la nomination de ces candidats devra être approuvée par l’assemblée générale qui se tiendra le 24 avril et c’est ensuite le conseil d’administration qui élira le président. Le mandat du président actuel du groupe, Antoine Bernheim, âgé de 85 ans, à ce poste depuis 2002 et qui l’avait déjà été de 1995 à 1999, arrive à échéance lors de cette assemblée.

Selon la presse, Cesare Geronzi, le président de Mediobanca, est le candidat ayant le plus de chances de succéder à M. Bernheim, même si officiellement il a démenti être intéressé. L’autre hypothèse pour la présidence serait la nomination de Giovanni Perissinotto, l’un des deux directeurs généraux actuels du groupe.

Le rôle de Vincent Bolloré, chef de file des actionnaires français au sein de Mediobanca et qui est très proche de M. Bernheim, devrait être décisif dans le choix du nouveau conseil d’administration. Le poste de président de Generali est stratégique dans la Péninsule, étant donné le poids de l’assureur dans la finance italienne.

Milan (Italie), 24 mars 2010 (AFP)