Notation : AIG fait de ses notes de crédit sa priorité

Robert Benmosche le patron d’AIG a annoncé que l’assureur américain fera du redressement de ses notes de crédit une priorité, maintenant qu’il n’est plus sous tutelle du gouvernement.

Le patron de l’assureur américain AIG a affirmé, vendredi 22 février, lors d’une conférence téléphonique suivant la publication de ses résultats la veille que sa priorité, maintenant qu’il était libéré de la tutelle du gouvernement américain, était de voir ses notes de crédit relevées. “C’est notre principale priorité. Nous travaillons étroitement avec les agences de notation pour nous assurer qu’elles sont à l’aise” avec notre gestion des capitaux, a déclaré le patron d’AIG, Robert Benmosche, lors de cette conférence d’analystes.

Affirmant qu’AIG s’était remis de la crise “plus vite que personne“, il a estimé que les agences de notation voulaient voir le groupe “continuer à afficher de solides résultats comme ceux que vous avez vus jusqu’à maintenant“.  “Une augmentation de la note d’AIG dans les années qui viennent serait un signal important pour dire que nous avons accompli un fort redressement (…) C’est notre but. 2015 est une date que nous visons“,a-t-il insisté. AIG a échappé à la faillite au plus fort de la crise financière grâce à des aides publiques de 182,3Mds de dollars au total. Le gouvernement américain a finalisé sa sortie du capital d’AIG, dont il a détenu jusqu’à 92%,au mois de décembre, dégageant au final un bénéfice de 22,7Mds de dollars.

Les notes d’AIG se situent respectivement à Baa1 chez Moody’s et A- chez Standard and Poor’s, dans la catégorie dite “d’investissement” mais six ou sept crans sous la note maximale de Aaa pour Moody’s et AAA chez S&P.

Le patron d’AIG a indiqué qu’il “aimerait pouvoir (distribuer) un dividende“, bien que cela puiserait dans les liquidités du groupe et représenterait un facteur d’abaissement des notes de crédit.

Selon nos progrès pendant l’année, nous pourrions aussi mettre en place un  programme de rachat d’actions”, a-t-il poursuivi.

New York, 22 février 2013 (AFP)