Nomination : Gabriel Bernardino devient le premier président de nouvelle autorité EIOPA

Les trois nouvelles autorités de supervision européennes des marchés (ESMA), assurances (EIOPA) et des banques (EBA), officiellement nées début janvier, se sont dotées de dirigeants élus par leurs conseils respectifs, selon des communiqués distincts publiés jeudi.

Ces trois nouveaux organes de supervision ont été installés début janvier dans le but de mieux réguler le système financier et d’éviter la répétition d’une crise similaire à celle de 2008.

Ils sont chapeautés par le Comité européen des risques systémiques (CERS), un nouvel organe indépendant chargé de veiller à la stabilité financière dans l’Union européenne, basé à Francfort et qui a été lancé à la mi-décembre.

L’ESMA (European Securities and Markets Authority) est basé à Paris, l’EIOPA (European Insurance and Occupational Pensions Authority) à Francfort et l’EBA (European Banking Authority) à Londres.

Le conseil de l’EIOPA a choisi Gabriel Bernardino comme premier président. Le Portugais avait déjà assuré la présidence du prédécesseur de l’EIOPA, le CEIOPS, d’octobre 2009 à décembre 2010.

Le conseil des superviseurs de l’ESMA a désigné comme président le néerlandais Steven Maijoor, qui est l’un des directeurs de l’Autorité néerlandaise des marchés financiers (AFM), pour un mandat de cinq ans.

Quand au conseil de l’EBA a lui élu l’italien Andrea Enria, qui était jusqu’ici en charge de la supervision au sein de la Banque d’Italie.

Paris, 15 janvier 2011 (AFP)