Nomination : Bernard Daeschler, nouveau président du CTIP

Bernard Daeschler, représentant la CGT a pris la tête du CTIP. Il a été nommé président de l’institution paritaire le 20 janvier.

Bernard Daeschler remplace Pierre Mie à la présidence du CTIP. Nommé le 20 janvier 2015, il était administrateur de l’institution depuis une quinzaine d’années avant de prendre le poste de vice-président en 2013. Poste qui sera désormais occupé par Pierre Mie.

Membre de la CGT depuis 1968, Bernard Daeschler a effectué l’essentiel de sa carrière dans le secteur de la sidérurgie. En 1989, il devient administrateur du groupe Malakoff. Il participe à la création du groupe Malakoff Médéric en 2008 au sein duquel il occupe le poste de président de la commission audit et risques.

Il est en outre vice-président du Fond Paritaire de Garantie et Président de l’Instance de coordination ARRCO-AGIRC CTIP. Il est également il est membre du Conseil d’orientation de l’Institut de la protection sociale européenne (IPSE) et de l’Institut national de la prévoyance collective (INPC).

“Ces divers mandats témoignent de mon engagement en faveur d’une protection sociale de qualité pour tous. C’est aussi la mission que je me suis fixé au CTIP et que j’espère pouvoir mener à bien avec un Conseil en partie renouvelé, prêt à avancer sur l’avenir et le rôle des institutions de prévoyance et des groupes de protection sociale dans le nouveau paysage qui se dessine, de la protection sociale française. Aurons-nous collectivement la sagesse et le courage de défendre nos institutions de prévoyance et les groupes de protection sociale dans leurs spécificités ?” s’interroge-t-il

Cette nomination intervient dans le cadre de l’alternance entre les collèges salariés et employeurs, Pierre Mie ayant appartenu au second.