Mutuelles : Harmonie mutuelle deviendra la première mutuelle mais doit se faire connaître

Harmonie Mutuelle veut faire connaître sa marque avant sa naissance officielle, prévue en janvier, qui fera d’elle la première mutuelle française.

Rassemblés autour du président Guy Herry, les présidents de Sphéria Val de France, Harmonie mutualité, Prévadiès, Mutuelle existence et Santévie ont accueilli la presse pour faire le point sur les dernières évolutions de la création de ce qui sera, au 1er janvier 2013, la première mutuelle de France en nombre d’adhérent et en cotisations perçues.

Harmonie Mutuelle pèse 4,5 millions d’adhérents, 2,3Mds d’euros de cotisations santé selon les chiffres données à l’occasion de la conférence, et datant de 2010. Avec une marge de solvabilité de 380% pour les 5 mutuelles, et des fonds propres de 1,5Md d’euros, Harmonie mutuelle a l’opportunité « de peser » dans le monde de la santé et le monde mutualiste selon son président Guy Herry.

Faire connaître la marque

La prochaine étape du calendrier pour Harmonie Mutuelle sera de « faire connaître sa marque ». Pour ce faire, une vaste campagne commence le 5 septembre dans la presse écrite, et le lendemain à la télévision. L’idée du spot est d’installer Harmonie Mutuelle dans le paysage de la complémentaire santé pour les français. De la même façon, « 80% des 300 agences seront passées aux couleurs Harmonie Mutuelle pour le 15 septembre, » espère le directeur général François Venturini. Le 3 septembre, le site internet sera également mis en ligne.
Ensuite, viendra le temps de l’ACP qui doit apporter son accord pour les transferts de portefeuille afin qu’au 1er janvier 2013, Harmonie Mutuelle naisse officiellement.

D’ici là, la mutuelle poursuit son développement notamment avec la création future d’une Union mutualiste de groupe (UMG) « pour nouer des partenariats avec d’autres mutuelles et des structures d’assurance de l’économie sociale ». Avant de s’engager dans la conquête de nouveaux clients, principalement sur le segment des particuliers, où la concurrence fait rage.