Marché : La Banque d’Italie cède 4,5% de Generali au Fonds stratégique italien

Afin d’éviter un conflit d’intérêt, la Banque d’Italie va céder sa participation dans Generali au Fonds Stratégique Italien.

La Banque d’Italie va céder sa participation de 4,5% dans l’assureur Generali au Fonds Stratégique Italien (FSI), contrôlé par l’Etat, et va en échange entrer à son capital.

Cette manœuvre technique vise à empêcher l’apparition potentielle d’un « conflit d’intérêt », les dirigeants de la Banque centrale étant amenés à partir de janvier à jouer un rôle important dans la nouvelle autorité de contrôle du secteur de l’assurance, l’Ivass.

Elle recevra en échange un nombre non communiqué d’actions privilégiées et ordinaires dans le FSI, qui seront émises à cet effet. L’évaluation des titres Generali se fera sur la base des cours en Bourse des six derniers mois.

Le FSI, qui est contrôlé par la Caisse des dépôts et prêts, de son côté s’engage à revendre les titres Generali à des tiers à des conditions de marché d’ici à la fin 2015 et à exercer ses droits de vote dans Generali de la même façon que la Banque d’Italie.

Selon le quotidien économique Il Sole 24 Ore, cela pourrait signifier que le FSI renoncerait à se voir attribuer un siège au conseil d’administration de Generali.

L’accord, signé mercredi 19 décembre par les parties concernées, sera mis en œuvre d’ici avril 2013.

Cette opération intervient dans un contexte délicat pour Generali, qui a vu
mardi 18 décembre sa note mise sous surveillance négative par l’agence de notation Moody’s. Cette décision faisait elle-même suite à l’annonce vendredi dernier d’une réorganisation des activités d’assurance de Generali en Italie.

Milan, 19 décembre 2012 (AFP)