Marché : CNP Assurances exposé dans la crise à Chypre, son 4è marché

Le siège de CNP Assurances à Paris

La filiale chypriote de l’assureur français CNP Assurances est menacée par la liquidation de son deuxième actionnaire, la banque Laiki.

Il y aura forcément un impact, mais il n’est pas encore possible de l’évaluer aujourd’hui”, a expliqué une porte-parole de CNP Assurances à l’AFP.

L’assureur français est présent à Chypre via sa filiale Laïki Insurance Holdings (LIH), dans laquelle il détient une participation de 50,1%. Le reste appartenant à la banque chypriote Laïki (Popular Bank), qui doit être liquidée dans le cadre de l’accord avec la zone euro sur le plan de sauvetage de l’île.

La banque Laiki détient non seulement des parts importantes de l’assureur mais participe aussi à son chiffre d’affaires. Les deux tiers des contrats de l’assureur ont été réalisés par des agents généraux d’assurance, mais le dernier tiers l’a été aussi aux guichets de la banque Laiki.

Laïki Insurance Holdings (LIH) : 170M d’euros, dont 80M d’écarts d’acquisition

En outre, au 31 décembre, la valeur de la filiale chypriote dans les comptes de CNP Assurances était de 170M d’euros, dont 80M d’écarts d’acquisition (goodwill), a précisé l’assureur.

Après ces déclarations, le titre CNP a été très chahuté en Bourse. A 10H34, la valeur perdait 4,26% à 10,44 euros, alors que l’indice CAC 40 lâchait 0,26%. Le groupe, disposant de relativement peu d’actions, peut ainsi être soumis à des variations de son cours plus brutales que d’autres titres

La situation à Chypre est porteuse de forts risques. L’île représente le quatrième marché de CNP Assurances. Le président du conseil d’administration de CNP LIH, Xavier Larnaudie-Eiffel s’est rendu sur l’île pour apprécier la situation, a précisé la porte-parole.

CNP LIH a réalisé 60% de son chiffre d’affaires de 177M d’euros en assurance-vie et 40% en assurance-dommages.

(Avec AFP)