Marché : Axa renforce son assise en Asie

Afin d’asseoir sa position sur le marché de l’innovation, l’assureur Axa ouvre trois nouvelles structures dédiées à l’innovation et aux investissements en Asie. 

AXA annonce aujourd’hui la création de trois nouvelles structures dédiées à l’investissement et l’innovation en Asie “afin de mieux connecter le Groupe aux entrepreneurs, aux talents et aux nouveaux modèles économiques qui se développent de manière très rapide dans cette région.”

En faisant de la sorte, l’assureur tente de renforcer son assise sur le continent asiatique, ainsi il ouvre :

  • un « AXA Lab Asie » à Shanghai, il sera dirigé par Frank Desvignes, un des inventeurs des applications Axa Drive et MyAxa, qui a rejoint Axa en 2012.
  • un « Data Innovation Lab » à Singapour qui sera établi sur le modèle de celui existant en France, et jouera le rôle d’un centre d’expertise orienté sur les enjeux métiers dans un but de R&D d’offre et de services.
  • un bureau « AXA Strategic Ventures » à Hong-Kong, celui-ci permettra à Axa d’investir dans la région et d’accompagner les entreprises occidentales sur le marché asiatique.

Ces trois sites se veulent complémentaires les dispositifs mis en place en Europe et en Amérique du Nord afin, selon le communiqué, d'”améliorer la qualité de l’expérience de nos clients, via des partenariats, des projets pilotes et des investissements.

« L’Asie est un enjeu stratégique majeur pour le Groupe AXA et nous avons pour ambition d’y compter 100 millions de clients d’ici 2030. Nous y sommes déjà très présents sur le plan commercial et nous voulons maintenant renforcer notre capacité à saisir toutes les opportunités qu’offre la région. C’est la raison pour laquelle nous annonçons aujourd’hui une série d’initiatives à Shanghai, Singapour et Hong- Kong. Nous sommes convaincus que ces nouvelles implantations vont nous permettre d’identifier des opportunités encore inexplorées afin d’accélérer la transformation digitale du Groupe et ainsi de mieux servir et protéger nos clients », a déclaré Henri de Castries, Président-directeur général d’AXA.