Marché / Assurance : La microassurance pour les plus pauvres, nouvel eldorado du secteur ?

Le marché de l’assurance à destination des plus pauvres, surnommé la microassurance, aurait le potentiel de toucher quelque 4 milliards de personnes et de dégager des revenus de 40 milliards de dollars (30 milliards d’euros), a estimé mercredi Swiss Re.

Dans une étude publiée par le réassureur suisse, ce dernier estime que le marché de la microassurance pourrait s’étendre vers le secteur de la santé, la couverture des risques agricoles et les produits de retraite. “Pour les assureurs, la microassurance permet de saisir l’opportunité d’entrer dans de nouveaux marchés”, a estimé l’auteur de l’étude, Amit Kalra. “C’est une situation gagnant-gagnant où les assureurs aident ceux qui ont un besoin urgent de s’assurer”, tandis que l’éclosion de ce nouveau marché et des revenus qu’il pourrait dégager profiterait aux assureurs, a-t-il expliqué.

La région Asie-Pacifique représente le plus important et dynamique marché pour ce type d’assurance, suivie de l’Afrique et de l’Amérique latine.

Au total, ce marché pourrait générer des primes de 40 milliards de dollars, dont 33 milliards de dollars auprès des 2,6 milliards de personnes vivant avec des revenus de 2 à 4 dollars par jour. Pour les 1,4 milliard de personnes vivant avec 1,25 dollar par jour, soit le seuil de pauvreté, ce type d’assurance pourrait dégager des revenus de 7 milliards de dollars, selon Swiss Re.

Cette activité fait cependant encore face à de nombreux défis, notamment le manque d’infrastructures adéquates et de régulation spécifique, ainsi que de données insuffisantes concernant l’exposition et les risques liés à la microassurance.

Zurich, 15 décembre 2010 (AFP)