Marché en 2017 : Malgré un environnement de taux bas, la perspective reste stable

Dans un contexte mondial de faible croissance, l’Eurozone reste la seule région où la croissance sera plus faible en 2017, selon l’agence de notation S&P Global Ratings. Les perspectives pour la France en 2017 se situent aux alentours de 1,3 du PIB. Les taux d’intérêt devraient monter légèrement en 2017 et la hausse de l’inflation aura un impact négatif sur le pouvoir d’achat et la consommation des ménages, selon l’agence de notation. La reprise dans le secteur de la construction et la baisse du chômage restent le deux éléments positifs des perspectives en France.

Notes stables pour les assureurs

Concernant la notation des assureurs, S&P Global Ratings classe 13 groupes en double A ou simple A. Les filiales françaises des grands groupes internationaux telles qu’Axa, Allianz, Generali, ainsi que le réassureur public CCR restent dans la catégorie AA. Dans la catégorie A on retrouve les acteurs domestiques tels qu’AG2R La Mondiale ou CNP Assurances, ainsi que les principaux bancassureurs.
Les perspectives restent stables pour les entreprises du secteur. Les seuls changements concernent Axa et CCR. En automne dernier, Axa a relevé sa note de A+ vers AA-. La notation de CCR, réassureur public bénéficiant de la garantie de l’État, a suivi celle de la dette de la France en 2016, passant de AA avec une perspective négative à AA avec une perspective stable.

Nouvelles notes

Concernant les nouvelles notes, S&P Global Ratings a noté pour la première fois les 3 filiales du groupe Covéa, MMA Vie, GMF Vie et Maaf Vie, en A+/stable. Elles représentent 4 Mds d’encaissements de primes en 2016. La nouvelle entité CCR Ré qui concentre les activités privées du réassureur est classée A-. L’écart de notation par rapport à CCR (AA) s’explique à cause de la garantie d’État.

Selon l’agence de notation, le secteur de l’assurance maintient sa solidité financière en 2016, après plusieurs années de bons résultats. Les perspectives restent stables en 2017, même si l’agence de notation reste vigilante concernant la solvabilité ajustée des risques, qui serait impactée par la baisse des taux d’intérêt. Cependant, l’entrée en vigueur de Solvabilité II n’a pas eu d’impact significatif sur les notes.

Provision de prudence

Alors que certains assureurs ont déjà annoncé les taux servis en 2016 des fonds eurosles assureurs renforceront les réserves de prudence en assurance vie », selon S&P Global Ratings. La provision de participation aux bénéfices représentait 2,7% du total des provisions d’assurance vie en fonds euros en 2015. « Nous pensons que fin 2016 les assureurs vont renforcer cette provision aux bénéfices et on dépassera probablement le seuil de 3% en moyenne. Si les taux de rendement de 2016 sont en moyenne inférieurs à 2%, la PPB représentera environ un an et demi de taux servis. C’est une attitude de prudence et de confort assez satisfaisante pour nous, agence de notation », affirme Marc-Philippe Juilliard, directeur European Financial services de S&P Global Ratings.

Si le niveau de taux bas se maintient, la pression sera de plus en plus forte sur les marges des assureurs. En plus, les catastrophes naturelles de 2016 et notamment les inondations de mai et juin 2016 auront un impact négatif sur les résultats des assureurs dommages en France.

Les changements règlementaires redistribuent les cartes du jeu

Enfin, les changements règlementaires en cours auront un impact sur le résultat des assureurs. Si la loi Hamon a bénéficié largement aux bancassureurs, la loi Sapin II devrait permettre aux assureurs classiques de gagner des parts de marché sur l’assurance emprunteur, un marché détenu aujourd’hui à plus de 80% par les bancassureurs. La proposition de la loi Sapin II qui permettra aux emprunteurs de pouvoir résilier l’assurance emprunteur à la date anniversaire du contrat reste la mesure la plus marquante pour le secteur. Malgré la censure du Conseil Constitutionnel à cause de son introduction tardive dans le processus parlementaire, le Sénat a réintroduit cette disposition fin 2016 dans une nouvelle loi. A suivre.