L’offre surprise de NAB sur Axa APH a été accepté par le conseil d’administration

La National Australia Bank (NAB) a fait jeudi une offre d’acquisition surprise de 11,9 milliards de dollars US (8,3 milliards d’euros) sur AXA Asia Pacific (Axa APH), que son conseil d’administration a accepté, coupant l’herbe sous le pied au gestionnaire de patrimoine AMP.

Troisième banque d’Australie, NAB propose un prix supérieur à celui offert par AMP et Axa pour racheter les minoritaires de cette filiale d’Axa à 53,9%, à 6,43 dollars australiens (3,98 euros) par action contre l’équivalent de 6,30 dollars (3,90 euros) pour l’offre concurrente récemment réévaluée, en tenant compte du cours de clôture de jeudi.

Mais la proposition de NAB offre également le choix aux actionnaires d’Axa APH de recevoir l’intégralité du prix d’acquisition en numéraire, contrairement à la proposition d’AMP et Axa, composée pour environ deux tiers d’actions.

Un élément qui a séduit les administrateurs d’Axa APH, qui avaient décliné l’offre conjointe d’AMP et d’Axa. “Le conseil d’administration a unanimement conclu que la proposition de NAB va dans l’intérêt des actionnaires minoritaires d’Axa APH et est supérieure à l’offre rejetée d’AMP et d’Axa, tant au niveau financier qu’au niveau de ses conditions”, a indiqué dans un communiqué Rick Allert, président de AXA Asia Pacific.

Cette annonce est intervenue quelques jours après que AMP et Axa ont relevé à 11,68 milliards de dollars US (8,13 milliards d’euros) leur offre d’achat, basée sur une réorganisation géographique des opérations.

Le principe de découpage d’Axa APH après rachat des minoritaires, dont Axa ne récupèrerait que les activités asiatiques (hors activités néo-zélandaises et australiennes), figure également dans l’offre de NAB. “Axa prend acte” de l’offre de NAB et du rejet de celle menée avec AMP par le comité des administrateurs indépendants d’Axa APH, a réagi l’assureur français dans un bref communiqué diffusé à Paris.

“Le groupe Axa étudie la situation, notamment à la lumière de l’accord d’exclusivité entre AMP et Axa”, qui court jusqu’au 6 février, a-t-il ajouté, sans plus de précision. “Axa et ses conseils n’ont à aucun moment été en contact ou discussion avec National Australia Bank au sujet de cette offre”, a précisé le groupe français.

Si l’opération avec NAB aboutit, les actionnaires d’Axa Asia Pacific pourront soit recevoir 6,43 dollars australiens par action (3,98 euros), soit 1,59 dollar (0,98 euro) et 0,175 d’action NAB.

AMP, qui entend devenir, si elle parvient à réaliser cette acquisition, le “cinquième pilier” du secteur financier australien aux côtés de quatre grandes banques, a indiqué jeudi qu’elle “étudiait sa position à la lumière des annonces” de Axa APH et de NAB.

Ella a précisé, tout comme l’a fait Axa, que l’accord d’exclusivité “reste en vigueur (…) ce qui permet à AMP de prendre le temps d’étudier avec attention sa position”.

L’action Axa APH a bondi de 12,7% jeudi à la Bourse de Sydney, pour atteindre 6,37 dollars australiens (3,94 euros) à la clôture, soit légèrement au-dessus du prix proposé par Axa et AMP mais en-deçà de celle de NAB.

Sydney, 17 déc 2009 (AFP)