Lloyd’s : Un syndicat pour couvrir le transport d’un vaccin Covid-19

lloyds
Le marché des LLoyd's de Londres.

Le marché des Lloyd’s vient de donner son feu vert à la création d’un nouveau syndicat couvrant le stockage et le transport d’un futur vaccin Covid-19. Développé en collaboration avec plusieurs opérateurs du marché, il devrait être opérationnel dès le 1er octobre 2020.

Afin de répondre de manière opérationnelle aux conséquences de la crise du coronavirus, le marché des Lloyd’s vient d’approuver la création d’un nouveau syndicat destiner à assurer le stockage et le transport d’un futur vaccin Covid-19, notamment vers les pays émergents.

Développé en collaboration avec la plateforme de gestion de données Parsyl, “Syndicate 1796″, c’est son nom, sera géré par le syndicat Acsot, en coopération avec l’assureur Axa XL, le courtier McGill and Partners et l’organisation internationale Gavi, l’Alliance du vaccin.

Ce nouveau syndicat « constitue le fondement du ‘Global Health Risk Facility’ (GHRF) au sein du marché des Lloyd’s, destiné à fournir des services complets d’assurance et de mitigation des risques dans la fabrication et la distribution de vaccins contre le coronavirus », peut-on lire dans un communiqué. Ce dernier devrait commencer à souscrire des affaires dès octobre prochain.

Au sein du GHRF, “Syndicate 1796” partagera les risques avec les principaux spécialistes des assurances facultés (cargo) du marché londonien pour garantir une tarification raisonnable. « Le GHRF offrira une couverture ‘tous risques’ des marchandises en transit ou stockées pour tous les produits de santé liés à la Covid-19 dans le monde, ainsi qu’un programme de contrôle et de prévention des maladies infectieuses », poursuit le Lloyd’s. Sont particulièrement ciblés, les pays à faible revenu soutenus par des agences mondiales de santé publique (Gavi, Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et la malaria, Pepfar, Unicef).

« La crise de la Covid-19 a accéléré le besoin d’améliorer la distribution mondiale de vaccins qui, à ce jour, est problématique. En partageant davantage de données et en faisant appel à des stratégies innovantes de prévention des risques, le Global Health Risk Facility va jouer un rôle crucial pour s’assurer que les vaccins soient acheminés dans de bonnes conditions aux quatre coins du monde. Cette initiative est un autre exemple de collaboration au sein du secteur de l’assurance pour créer un partenariat public-privé en vue de répondre à une crise sanitaire de premier plan. Chez Axa XL, nous sommes fiers de participer à cette initiative, en ligne avec l’engagement du Groupe Axa de contribuer à une distribution équitable du vaccin », déclare Sean McGovern, CEO d’Axa XL UK et marché de Londres.

Le Lloyd’s précise que le GHRF couvrira également (via l’assurance directe ou la réassurance) les fabricants privés, les agents d’approvisionnement, les entreprises de logistique ou les ministères de la santé pour les risques liés à la distribution nationale ou locale. Le but est « de garantir que les vaccins et autres produits sont protégés lorsqu’ils sont stockés dans des entrepôts centraux et transitent par les systèmes de santé ».

« Ce partenariat unique est une véritable démonstration de la valeur et de l’ingéniosité que le marché du Lloyd’s peut apporter pour aider à faire face à une urgence sanitaire mondiale, car nous partageons les risques pour soutenir les efforts de ceux qui travaillent au développement et à la distribuent d’un vaccin Covis-19 », conclut John Neil, le CEO du Lloyd’s.

Que pensez-vous du sujet ?