Litige : Bank of America verse 650M de dollars à AIG

L’assureur américain AIG a annoncé mercredi que Bank of America avait accepté de lui verser 650M de dollars pour régler un contentieux immobilier remontant à la crise, selon un communiqué.

Comme la plupart des litiges immobiliers concernant la deuxième banque américaine en termes d’actifs, celui-ci concernait Countrywide, sa filiale devenue l’un des symboles des dérives du secteur financier pour avoir vendu des milliers de prêts à des ménages insolvables.

Selon les termes de l’accord, BofA va verser 650M de dollars en numéraire à AIG et devrait aussi procéder à des paiements en actions par la suite. AIG accusait la banque de Charlotte (Caroline du nord) et ses filiales Merril Lynch et Countrywide de l’avoir “incité à investir dans près de 350 titres adossés à des prêts hypothécaires pour plus de 28Mds de dollars” entre 2005 et 2007, selon une plainte déposée devant des tribunaux à New York et en Californie.

Il voulait recouvrer plus de 10Mds de dollars de pertes liées à des titres adossés à des prêts hypothécaires que la banque et ses filiales ont vendus. “Outre nos poursuites, cet accord résout également les objections que nous avions formulées contre un accord de 8,5Mds de dollars conclu par Bank of America”, écrit AIG.

L’assureur contestait en effet un arrangement à l’amiable de 8,5Mds de dollars conclu en juin 2011 entre BofA et un groupe d’investisseurs s’estimant lésés par ses pratiques dans l’immobilier.