Réassurance : Swiss Re prévoit une baisse des tarifs à court terme des Cat’Nat’

Lors des rendez-vous de septembre de Monaco, le réassureur Swiss Re a annoncé qu’il s’attendait à une baisse des tarifs pour le marché Cat’Nat’.

Swiss Re s’attend à une baisse des tarifs pour la couverture des risques liés aux catastrophes naturelles à court terme, a indiqué le réassureur lundi 9 septembre dans un communiqué, tout en précisant que ceux-ci devraient se stabiliser en 2014.

Prix stables en habitation

Le numéro deux mondial de la réassurance a attribué ce tassement des prix à un durcissement sur le marché de l’assurance en responsabilité civile aux Etats-Unis. Pour les autres segments, en assurance générale et habitation, les prix devraient rester stables, a-t-il ajouté.

Swiss Re, qui organise ce lundi une journée pour les investisseurs à Monaco, a cependant souligné que le marché de l’assurance et de la réassurance pour les catastrophes naturelles devrait continuer de croître avec l’embellie des perspectives économiques sur les marchés mûrs. D’ici 2020, la demande devrait afficher une croissance à deux chiffres sur les marchés en forte croissance et progresser de 50% sur les marchés mûrs, selon ses estimations.

Persistance des taux d’intérêts bas

Le groupe a par ailleurs évoqué l’afflux de capitaux alternatifs sur le marché de l’assurance et de la réassurance, en quête d’opportunités d’investissements face à la persistance des taux d’intérêt bas. Swiss Re a précisé que 70% de ces capitaux se focalisaient sur le marché américain des catastrophes naturelles, les autres activités étant moins affectées.

Le réassureur, qui estime les capacités des capitaux alternatifs à environ 40Mds de dollars au niveau mondial, pointe cependant que ceux-ci doivent encore faire leur preuve en cas de remontée des taux d’intérêt ou de pertes importantes liées à des catastrophes naturelles. Swiss Re a dit surveiller étroitement cette évolution du marché sans pour autant s’en alarmer. Bien que cet afflux de capitaux alternatifs puisse peser sur de petites sociétés de réassurance, le groupe se dit en mesure de faire face à cette concurrence avec succès grâce à son expertise sur les marchés de capitaux.

Zurich, 09 septembre 2013 (AFP)