Les assureurs suisses exposés aux dettes de la Grèce, de l’Espagne et du Portugal

Les principaux assureurs suisses sont exposés, via des obligations supranationales ou d’Etats, aux dettes de la Grèce, de l’Espagne et du Portugal, en difficulté en raison du surendettement de leurs finances publiques, ont-ils annoncé jeudi.

L’assureur suisse Zurich Financial Services (ZFS) a ainsi indiqué détenir à la fin 2009 pour 2,6Mds de dollars (2Mds d’euros) d’obligations espagnoles, soit 5% des 56Mds investis dans ces produits, a-t-il précisé dans un courriel envoyé à l’AFP.

Concernant la Grèce et le Portugal, ZFS a seulement précisé que ces engagements étaient inférieurs à 1,5% du total investi dans les obligations d’Etat, soit moins de 780M de dollars par pays. « Comparé au portefeuille total de 196Mds de dollars (d’investissements du groupe), ces expositions sont marginales », a souligné l’assureur zurichois.

Le réassureur Swiss Re a pour sa part annoncé que son exposition aux obligations d’Etat grecques était à la fin de l’année dernière de 482M de francs suisses (335,9M d’euros), de 127M aux obligations espagnoles et de 50M au Portugal.

Les deux principales banques suisses, UBS et Credit Suisse, n’étaient pas disponibles dans l’immédiat pour apporter des précisions sur leurs expositions à ces trois pays.

Zurich (Suisse), 29 avril 2010 (AFP)