Indicateurs : Le patron de Munich Re “inquiet” par la situation économique américaine et britannique

Le patron du premier réassureur mondial, l’allemand Munich Re, s’est dit inquiet par la situation économique américaine et britannique et “très déçu” des résultats du sommet G20, dans la presse à paraître lundi.

Aux Etat-Unis et en Grande-Bretagne, “je considère la situation préoccupante avec les dettes publiques qui augmentent, les dettes privées élevées et les déficits implicites des assurances sociales”, affirme Nikolaus von Bomhard à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel.
Le patron s’est dit aussi “très déçu” par le récent sommet du G20 à Toronto (Canada) qui a “réduit les attentes” en termes de régulation du secteur financier en laissant le libre choix aux pays sur la mise en oeuvre d’une taxe sur les banques.

“La politique ne devrait pas nourrir l’espoir que des solutions internationales sont à portée de main”, a observé M. von Bombard, estimant que “des règles régionales et nationales sont plus vraisemblables et pas toujours néfastes pour la concurrence”.

Il a déploré qu’aucune réponse n’ait été apporté à la “question fondamentale” qui consiste à se demander quel visage devrait avoir le système bancaire à l’avenir et comment il devrait être contrôlé.

Selon lui, “l’interconnexion extrême des banques reste en tous cas un problème”.
Les dirigeants du G20 ont affirmé dimanche que leur priorité était de renforcer la reprise mondiale et les pays développés se sont engagés à réduire de moitié leur déficit public d’ici à 2013.

AFP, BERLIN, 3 juil 2010