CIPRÉS ASSURANCES

Le spécialiste assurance en prévoyance et santé TNS, TPE, PME

Depuis maintenant plus de 15 ans, CIPRÉS ASSURANCES, courtier grossiste souscripteur, se positionne en véritable acteur de l’innovation en Protection sociale complémentaire.

http://www.cipres.fr/

Le courtier grossiste CIPRÉS veut donner à ses courtiers partenaires tous les moyens (services, digital, conseil) pour se positionner habillement sur le marché de la complémentaire santé.

Le marché de l’ANI reste un terrain de jeux intéressant pour le courtage. D’une part, de nombreuses entreprises n’ont pas encore adhéré à une complémentaire santé collective, pourtant obligatoire depuis 2016. « Selon nos estimations, il reste encore environ 30 % du marché à équiper », avance Laurent Ouazana, président du courtier grossiste CIPRÉS, spécialiste en assurance prévoyance et santé. D’autre part, le marché des TPE et PME a été souvent mal couvert. « Les entreprises ont vu la généralisation de la complémentaire santé comme une contrainte et ont choisi des offres low-cost avec parfois des formes de dumping de la part des assureurs », regrette Sylvie Langlois, directrice générale de CIPRÉS.
Dans les années à venir, les prix devraient donc se réguler (autour de 23-25 euros pour les contrats de base) sous l’effet de la concurrence et de la nécessaire pérennisation des contrats.

Des offres adaptées aux besoins réels des TNS et des assurés

Le marché de remplacement va offrir des perspectives intéressantes pour les courtiers qui sauront conseiller les entreprises, pour répondre à leurs besoins réels, tout en respectant les nouvelles règles de complémentaires santé avec les contrats responsables et non-responsables. Ces derniers offrent des niveaux de remboursement différents selon les consultations des médecins qui ont signé ou non un contrat d’accès aux soins. Or, « de nombreux chefs d’entreprise (TNS) souhaitaient garder le même niveau de garantie dont ils bénéficiaient à titre individuel avec leur mutuelle d’entreprise. Nous avons donc mis au point, pour eux, les seuls contrats responsables, éligibles aux déductions sur les contrats Madelin, avec des garanties complémentaires non-responsables dans un autre contrat qui permettent de garder le même niveau de remboursement », met en avant Sylvie Langlois. Pour les TPE et PME, CIPRÉS a également renforcé ses outils et ses services pour les assurés de sorte « qu’aujourd’hui, une petite entreprise avec deux salariés dispose des même services qu’une grande entreprise », souligne Laurent Ouazana, président du courtier grossiste.

En ayant opté pour des offres à bas coûts, les entreprises n’ont pas répondu à tous les besoins de leurs employés qui n’ont pas souvent compris toute la portée du basculement d’une complémentaire santé individuelle à collective. En faisant jouer leur contrat sur l’année 2016, les ayants droit se rendent compte qu’ils ne sont pas assez bien couverts et remboursés. « Nous recevons beaucoup d’appels des assurés qui se plaignent des niveaux de garanties de leurs contrats », constate Sylvie Langlois. Pour les courtiers s’ouvrent des opportunités pour promouvoir des sur-complémentaires. « Nous avons réalisé une refonte de nos outils pour offrir des services de grande qualité aux clients des courtiers qui peuvent opter des garanties individuelles complémentaires de façon simple, gérer leur contrat en ligne, suivre leurs remboursements… », avance Laurent Ouazana. En s’adaptant aux besoins des clients et en privilégiant l’approche conseil, CIPRÉS entend donc se différencier sur le marché de l’ANI pour permettre à ses courtiers partenaires de continuer à profiter de la généralisation de la complémentaire santé.