L’acquisition d’AIA par Prudential fait sauter les records

L’acquisition par l’assureur britannique Prudential d’AIA, division asiatique de l’américain AIG, bat différents records mondiaux et britanniques, notamment celui de la plus grosse acquisition jamais réalisée dans le secteur, selon les données communiquées lundi par le cabinet Dealogic.

Ce rachat à 35,5 milliards de dollars dépasse largement les 22,7 milliards de dollars versés par AIG lui-même pour racheter American General Corp en avril 2001. Au Royaume-Uni, le plus gros rachat du secteur avant celui-ci était celui de Norwich Union par CGU en février 2000 pour 15,45 milliards de dollars, transaction qui a créé le grand rival de Prudential, Aviva.

Cette transaction est également la plus grosse jamais réalisée en Asie (hors Japon toutefois), éclipsant le rachat par China Mobile des sept réseaux de China Mobile Communications Corp en octobre 2000, un rachat à 32,84 milliards de dollars. Elle est également la plus grosse jamais réalisée par une entreprise britannique dans la région Asie-Pacifique, devant l’achat par Vodafone en 2007 de l’indien Hutchison Essar (12,9 milliards de dollars).

Il s’agit aussi de la plus grande acquisition annoncée dans le monde cette année, devant l’offre à 28,1 milliards de dollars de la pharmaceutique suisse Novartis pour racheter à son compatriote Nestlé 52,2% du numéro un mondial des produits ophtalmologiques Alcon.

Dealogic pense aussi que le rachat d’AIA a entraîné la plus grosse augmentation de capital à des fins d’acquisition jamais annoncée (20 milliards de dollars), devant les 19,2 milliards de livres levés par la banque belge Fortis pour le rachat d’ABN Amro en 2007.

L’opération pousse de surcroît à 103,8 milliards de dollars la valeur des rachats d’entreprises d’Asie et du Pacifique annoncés depuis le 1er janvier, une hausse de 101% par rapport à la même période de 2009. L’activité n’a porté cependant que sur 1.695 transactions, une baisse de 8% par rapport à janvier-février 2009.

Londres, 1 mars 2010 (AFP)