La directrice juridique d’AIG démissionne et part avec plusieurs millions de dollars

L’assureur américain AIG s’apprête à verser des millions de dollars d’indemnités de départ à sa directrice juridique, Anastasia Kelly, démissionnaire, affirme le Wall Street Journal mardi, citant des sources proches du dossier.

D’après le quotidien, Mme Kelly a démissionné en raison des limites imposées par le gouvernement sur le salaires des dirigeants d’entreprises renflouées par l’Etat.

AIG se serait décidé à verser ces indemnités à sa directrice juridique en raison de la politique de départs de la firme, qui stipule que certains cadres peuvent démissionner si leur paie est fortement réduite, précise le quotidien.

Le gouvernement américain a imposé en octobre des coupes claires dans la rémunération des dirigeants des sept entreprises ayant été le plus renflouées par l’Etat depuis 2008, dont AIG.

Le Wall Street Journal avait déjà indiqué le 11 novembre que le directeur général de l’assureur, Robert Benmosche, avait menacé de démissionner à cause de ces restrictions.

M. Benmosche avait alors qualifié ces propos de “spéculations”, admettant tout de même être “profondément frustré” par les efforts de l’administration Obama pour limiter les hauts salaires de AIG.

L’assureur a reçu des aides fédérales s’élevant à 180 milliards de dollars, une somme supportée à 80% par les contribuables, rappelle le Wall Street Journal.

New York, 29 déc 2009 (AFP)