JO : Les droits de diffusion en tête des contrats d’assurance

Le budget d’assurance des Comités locaux lors des Jeux Olympiques a été divisé par deux depuis 1992. C’est ce que révèle le quotidien Les Echos dans son édition de ce matin, non sans rappeler que le CIO assure aujourd’hui les risques les plus coûteux.

La dépense la plus importante en termes d’assurance reste le remboursement des droits de diffusion télévisés en cas d’annulation d’épreuve, entraînant, bien entendu, une répercussion sur les montants générés par l’achat d’espaces publicitaires.

On apprend aussi que les réassureurs Munich Re, qui couvre à hauteur de 350M d’euros, et Swiss Re ont été choisis par le CIO qui a souscrit une couverture renouvelable pour plusieurs éditions.

Le Comité local olympique a, quant à lui, souscrit une garantie en responsabilité civile, plafonné entre 250M et 350 M d’euros.