Italie : Unipol veut fusionner avec Premafin/Fonsai

L’assureur italien Unipol a annoncé vendredi avoir signé un accord préliminaire en vue de fusionner avec la holding Premafin et Fondiaria-SAI (Fonsai), l’assureur en difficulté contrôlé par Premafin, ce qui donnerait naissance à un nouveau champion de l’assurance dans la péninsule.

Ce projet de fusion passe par la sortie du capital de Premafin de la famille Ligresti qui contrôle actuellement la holding et Fondiaria-SAI, numéro un de l’assurance auto dans le pays. « Unipol et les membres de la famille Ligresti ont signé aujourd’hui une lettre d’intention non engageante dans laquelle Unipol a manifesté sa disponibilité à poursuivre un projet d’intégration par fusion entre Unipol,Premafin, Fondiaria-SAI et Milano Assicurazioni », filiale de Fondiaria-SAI, a indiqué Unipol dans un communiqué.

Cette annoncé a provoqué un envol des actions Premafin et Fondiaria-SAI à la Bourse de Milan. Vers 09H30 GMT, Fondiaria-SAI bondissait de 10,49% à 0,71 euro et Premafin de 19,66% à 0,347 euro. Unipol prenait de son côté 1,79% à 0,2045 euro.

Négociation exclusive

La famille Ligresti s’est engagée à « négocier de manière exclusive » avec Unipol jusqu’au 23 janvier, une échéance qui pourra être repoussée au 27, en vue de parvenir à un accord définitif, a ajouté l’assureur. Ce projet de fusion a pour but de « créer un acteur italien de première importance dans le secteur des assurances, en mesure de rivaliser efficacement avec les principaux concurrents nationaux et européens et de générer de la valeur pour ses actionnaires ».

Dans le cadre de ce projet, Unipol rachètera la part de 51,287% de Premafin détenue par la famille Ligresti, qui sortira donc du capital de cette holding, avant de lancer une offre publique d’achat sur le reste du capital. Le prix de rachat de cette part a été fixé à 0,3656 euro par action, soit 76,9 millions d’euros pour l’ensemble de la part des Ligresti. Pour Unipol, cette « intégration interviendrait dans l’optique de sauvegarder la solvabilité actuelle et future de Premafin et de Fondiaria-SAI ».

Recapitalisation

L’assureur annonce donc que cette fusion sera précédée par une recapitalisation de Premafin, qui détient actuellement environ 35% de
Fondiaria-SAI, afin de permettre à la holding de participer à l’augmentation de capital de 750 millions d’euros annoncée fin décembre par Fondiaria-SAI. Unipol lancera lui-même une augmentation de capital afin d’assurer au nouveau groupe « les ressources nécessaires » pour se développer.

En grande difficulté financière, Fondiaria-SAI, qui a accusé une perte de 178,6 millions d’euros sur neuf mois, avait déjà été renfloué en juin à hauteur de 450 millions d’euros lors d’une recapitalisation dans le cadre de laquelle la banque UniCredit avait pris une participation de 6,6%.
Le français Groupama avait tenté de se rapprocher de Premafin/Fondiaria SAI en signant un accord en octobre 2010 pour prendre une part de la holding et éventuellement une part directe de l’assureur, mais l’autorité boursière italienne avait contrecarré ses plans.