IPO : Le banquier RBS va introduire en Bourse sa filiale assurance Direct Line

La banque britannique RBS, détenue à 82% par l’Etat, va introduire en Bourse sa filiale assurance Direct Line pour se conformer aux exigences de la Commission européenne, ont annoncé vendredi RBS et Direct Line.

“RBS Group annonce son intention de lancer l’introduction en Bourse de Direct Line”, a indiqué la banque dans un communiqué.

Cette opération passera exclusivement par la cession sur le marché d’une “partie” des actions Direct Line détenues par RBS et “aucune nouvelle action Direct Line ne sera émise”, a précisé Direct Line dans un communiqué distinct, sans indiquer le montant de la participation qu’entendait céder RBS.

RBS et Direct Line n’indiquent pas par ailleurs le calendrier de l’opération.

Pour se conformer aux exigences de Bruxelles, qui avait donné son feu vert en 2009 au sauvetage en 2008 de la banque par l’Etat britannique, RBS est dans l’obligation de “céder le contrôle” de Direct Line avant la fin 2013 et de céder son “entière participation” avant la fin 2014, a-t-elle rappelé.
“Nous nous engageons plus que jamais à fournir un niveau excellent de produits et de services à nos clients tout en cherchant à garantir à nos actionnaires un retour sur investissement durable”, a promis le directeur général de l’assureur, Paul Geddes.

L’assureur indique qu’il versera au deuxième trimestre 2013 un dividende pour l’ensemble de l’exercice 2012 qui devrait représenter entre 50 et 60% de son bénéfice avant impôts.

Un peu plus d’une semaine avant l’annonce de son introduction en Bourse, Direct Line, qui revendique la place de numéro un au Royaume-Uni dans l’assurance automobile, avait annoncé mercredi dernier son intention de supprimer 891 emplois dans le pays dans le cadre de la “première phase” d’un plan d’économies devant lui permettre d’économiser 100 millions de livres par an d’ici 2014.