Investissement : Axa passe du charbon au vert

Le PDG d’Axa Henri de Castries a annoncé vendredi dans le cadre du “Climate finance day” que la compagnie d’assurance allait désinvestir du charbon d’ici la fin de l’année et tripler ses investissements verts d’ici 2020.

“Nous annonçons aujourd’hui que nous allons désinvestir la totalité de nos expositions au charbon d’ici la fin de l’année”, a indiqué le PDG à la tribune de cette conférence qui réunit le secteur financier autour de la thématique du climat, en vue de la COP21.

Cela représente un désinvestissement de 500M d’euros, précise le groupe. Avec un bilan de 800Mds d’euros, Axa est la deuxième compagnie d’assurance en Europe. Elle gère 600 milliards d’euros pour le compte de tiers.

Parallèlement, “nous nous sommes engagés à tripler nos investissements verts d’ici 2020 pour atteindre 3Mds d’euros”, a-t-il ajouté. L’assureur souhaite également inclure une approche ESG, qui consiste à sélectionner des entreprises selon des critères environnementaux et sociaux, dans son portefeuille d’actifs d’ici la fin de l’année, et travaille avec la Caisse des dépôts (CDC) pour publier son empreinte carbone à la même échéance.

La banque Crédit Agricole avait également annoncé il y a quelques jours son souhait de stopper tout financement du charbon. A l’approche du “Climate finance day”, la CDC, coorganisatrice de l’événement, a pour sa part indiqué qu’elle comptait faire pression en faveur du climat dans les entreprises où elle est actionnaire, et consacrer 15Mds d’euros pour la transition énergétique entre 2014 et 2017.

La Banque européenne d’investissement (BEI), autre organisatrice, a annoncé son intention d’investir plus de 50Mds d’euros en trois ans pour le climat. “A la demande de nos actionnaires, les 28 Etats membres, 25% de tous les prêts de la BEI soutiennent des investissements liés au climat”, indique l’institution dans un communiqué.