Investissement à l’étranger : Axa va investir 500M d’euros sur 5 ans dans son partenariat avec ICBC

L’assureur français Axa va investir 500 millions d’euros dans son partenariat avec la banque chinoise ICBC durant les 5 prochaines années, a indiqué mercredi le directeur général d’Axa Asie Mike Bishop lors d’une conférence.

Axa a accepté, fin octobre, de céder à ICBC le contrôle de sa filiale d’assurance-vie Axa-Minmetals Assurance, avec l’ambition de voir cette société accélérer son développement sur le gigantesque marché chinois.

Avant l’entrée d’ICBC, le capital était réparti entre Axa (51%) et China Minmetals (49%). A l’issue de l’opération, Axa ne détiendra plus que 27,5% et Minmetals 12,5%, contre 60% pour la première banque chinoise par la capitalisation.

Axa est actuellement le 16ème opérateur étranger sur le marché chinois de l’assurance-vie, avec une part de marché de 0,1%.

Il ambitionne de faire de ce partenariat la première société commune du marché chinois en assurance-vie d’ici 2015.

Ce partenariat “nous donne la possibilité de changer. Il y a des risques, mais nous n’allons pas rester à 0,1% de part de marché”, a fait valoir M. Bishop, en réponse à une question sur les relations parfois conflictuelles entre entreprises étrangères et chinoises unies dans des sociétés communes.

Une fois les autorisations réglementaires obtenues, Axa pourra commercialiser ses produits dans plus de 5.000 agences ICBC.

Interrogé quant aux perspectives que présente le marché chinois en assurance dommage, M. Bishop a expliqué qu’y entrer est “extrêmement difficile pour des sociétés étrangères”.

Dans le cadre de son plan Ambition Axa, l’assureur s’est fixé pour objectif de devenir le premier assureur international en Asie (hors Japon) en dommage et d’intégrer le trio de tête en assurance-vie d’ici 2015.

Fin 2010, il affichait le sixième chiffre d’affaires en vie (le cinquième sur les affaires nouvelles) et le troisième en dommage, à égalité avec deux autres assureurs.

Preignac (Gironde), 29 juin 2011 (AFP)