Intermédiaires : SantéVet, à la conquête des courtiers

SantéVet, spécialisé dans l’assurance animale, veut séduire les courtiers pour gonfler son portefeuille.

Fort de ses 100.000 assurés, SantéVet, qui affiche une croissance de 30 % par an, est parti à la conquête des courtiers depuis un mois et demi. Le courtier grossiste lyonnais, spécialisé dans l’assurance animale, a déjà démarché une centaine de courtiers. La moitié de ces intermédiaires se sont d’ores et déjà engagés à distribuer les produits SantéVet : Assurance chien/chat et NAC. Et à l’heure où l’ANI va bouleverser le marché santé individuel, il est de bon ton pour les cabinets de courtage de trouver de nouveaux relais de croissance.

L’objectif pour le lyonnais est que 250 courtiers soient membres de son réseau d’ici à un an. Le marché peut être attractif pour ces intermédiaires puisque le taux d’équipement en France est seulement de 4 à 5% pour 18 millions de chiens et de chats. “Le taux d’équipement français pourrait monter jusqu’à 10/15% d’ici quelques années, en sachant qu’en Suède il atteint actuellement 80 %”, explique Tanguy Hamet, directeur des partenariats.

Pour convaincre les courtiers, SantéVet indique vouloir leur apporter une plus grande fidélisation en facilitant un maximum leur travail. “Notre taux de commissionnement est dans les prix du marché, avec une possibilité de taux plus avantageux en année une”, poursuit Tanguy Hamet. Un extranet a également été mis en place et permet notamment de commander des PLV, de gérer les devis ainsi que les sinistres et de souscrire en ligne.