Inondations: Les assureurs allemands plutôt épargnés, pour Fitch

Malgré des inondations exceptionnelles en Allemagne, l’impact sera relativement faible pour les assureurs, selon Fitch. Seulement 32% des assurances habitations couvrent les cat’nat’.

L’agence de notation financière Fitch a estimé, mardi 11 juin, que les inondations en Allemagne pourraient être encore plus coûteuses que les crues historiques de 2002.

“Si les inondations actuelles évoluent comme attendu, les dommages pour l’économie s’élèveront à environ 12Mds d’euros et les dommages assurés entre 2,5 et 3Mds d’euros”, indique-t-elle dans un communiqué. En 2002, les inondations avaient causé 11Mds d’euros de dégâts.

“Dans certaines régions, l’ampleur des dégâts devrait dépasser celle de 2002”, avait déjà averti, Eric Schweitzer, le président de la chambre de commerce et d’industrie allemande.

Les assureurs Versicherungskammer Bayern, Sparkassen Versicherungen et Allianz sont les premiers concernés.

2,5 à 3 Mds d’euros de dommages assurés

Mais Fitch estime que les inondations devraient n’avoir “qu’un impact minimal sur la qualité de crédit du secteur”.

En effet, en Allemagne, assez peu d’habitants sont assurés contre les catastrophes naturelles dont le régime dépend de l’assurance privée essentiellement.

Environ 32% des assurances habitations allemandes incluent une couverture cat’nat’. Les inondations devraient coûter +3,5 à 5 points de pourcentage au ratio combiné des assureurs mais en partie compensé par la réassurance (-2 à 3%). Finalement, Fitch estime que les ratios combinés devraient atteindre 96 à 97%.

L’Etat fédéral et les Länders devraient financer à parts égales un fonds d’aide aux victimes et prendre en charge le plus gros des dégâts.

Image d’archives