Indicateurs : Les mises en chantier de logements neufs au ralenti

Le ministère de l’Écologie a livré les chiffres des mises en chantier de logements neufs pour le deuxième trimestre. Celles-ci sont en baisse de 0,3% par rapport à 2009, alors qu’il était en forte hausse, au delà de 14% sur la période de mars à mai.

La reprise qui avait court en début d’année s’essouffle donc, ce qui ne va pas améliorer le climat chez les courtiers et assureurs spécialisés dans ce type de produit. Déjà durement touchés par les répliques économiques de la crise financière durant l’année 2009, les grands courtiers doivent une nouvelle fois faire le dos rond.

Cependant, il existe quelques indicateurs plus positifs. « La construction neuve reste dans une conjoncture fragile. Le nombre de permis de construire en hausse est un signal positif pour l’avenir, mais les mises en chantier effectives – en légère baisse – ne concrétisent pas, pour le moment, cet espoir », confiait à l’AFP le secrétaire d’État au Logement Benoist Apparu.

Le marché de l’immobilier reste logiquement orienté à la hausse, les logements anciens étant très recherchés à cause de la rareté des nouveaux biens.