Groupama 3 abandonne !

Groupama 3 a été victime d’une avarie lundi vers 13h heures de Paris alors que le bateau faisait route vers le cap de Bonne Espérance. L’équipage est sain et sauf, mais le bateau ne peut-être réparé en mer et doit donc abandonner la tentative de Trophée Jules Verne. « L’équipage est partant, et si nous pouvons repartir avant fin janvier, c’est encore jouable pour une nouvelle tentative » annonçait Franck Cammas lors du contact téléphonique de l’après-midi.

Alors qu’il avait traversé des coups de vents et des conditions difficiles dans sa première semaine, Groupama 3 a subi ce lundi, vers 13h heures française, l’avarie qui l’oblige a stoppé net sa tentative de tour du monde à la voile sans escale.

« Thomas Coville et Bruno Jeanjean étaient sur le pont et ont entendu ‘un grand crac’ : il y avait une fissure entre le bras arrière et le flotteur bâbord […] une partie du collage entre le bras et le flotteur au niveau de la cloison est cassé » explique ainsi Franck Cammas, le skipper de Groupama 3, lors du point téléphonique fait avec son équipe. A près de 3 000 km des côtes sud-africaine, l’équipage du maxi-trimaran ne peut effectuer de réparation en mer.

Pris dans une tempête, Groupama 3 est en effet malmené et va devoir attendre le passage du front pour « laisser passer la deuxième dépression cette nuit. On repartira demain mardi matin vers Cape Town » confiait le skipper.

De son côté, la directrice de la communication externe de Groupama, Frédérique Granado précise que « le plus important est que l’équipage soit sain et sauf. Notre priorité est qu’ils rallient Cape Town dans les meilleures conditions de sécurité. Nous savons pouvoir compter sur leur expérience et leur détermination pour préserver Groupama 3. Les entendre évoquer un nouveau départ cet hiver en est la meilleure preuve », selon les propos rapportés par le service de communication.

L’équipage semble surtout motivé pour repartir dès que ce sera possible avant la fin de l’hiver, pour bénéficier des conditions de navigation optimales. L’avance qui était encore la sienne avant l’avarie (345 miles sur le record d’Orange 2) et les performances des premiers jours ont montré que Groupama 3 était armé pour le record.
En attendant, il va falloir une semaine de navigation pour que Groupama 3 s’amarre à Cape Town. Viendra ensuite le temps de la réparation avant d’entamer la remontée vers la France.