Gouvernance : La Macif se dote d’un directeur général délégué

Dans le cadre d’une volonté de clarifier la structure hiérarchique de la Macif, Jean-Marc Raby a été nommé directeur général délégué. Ce poste, créé pour maintenir une continuité hiérarchique, s’inscrit dans la démarche de création d’une structure faîtière hiérarchiquement forte et représentant mieux les métiers de l’assureur.

Comme le révèle l’Argus de l’Assurance sur son site internet vendredi 24 juin, la Macif a nommé Jean-Marc Raby, directeur général adjoint du groupe au poste de directeur général délégué. Cette « délégation du conseil d’administration » vise à se doter d’une certaine continuité hiérarchique lors des absences et obligations extérieures de Roger Iseli, directeur général du groupe.

Gérard Andreck précise, dans une interview donnée à la journaliste de l’Argus de l’Assurance, que « l’objectif de ce changement de gouvernance est également de donner plus de lisibilité à l’ensemble du groupe pour les années à venir, de favoriser la coordination et d’assurer une meilleure maîtrise des risques ».

Annoncé lors de la conférence de presse de présentation des résultats, la mise en place d’une structure « faîtière » devrait se faire prochainement. « Nous nous sommes donnés deux années pour parvenir à la structure cible » poursuit Gérard Andreck dans l’interview publiée par l’Argus de l’Assurance.
De fait, le projet, présenté en assemblée générale le 18 juin, est déjà bien abouti et la nomination d’un directeur général délégué, c’est à dire avec délégation du conseil d’administration, en est une bonne preuve.