Fusion : Premafin accepte les conditions avec FonSai et Unipol

La holding Premafin de la famille Ligresti, qui contrôle actuellement l’assureur en grande difficulté Fondiaria-SAI (FonSai), a accepté les conditions de sa fusion avec FonSai et l’assureur Unipol, a-t-elle annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi.

Unipol doit encore accepter ces conditions tandis que Milano Assicurazioni a déjà donné son feu vert.

Dans un communiqué, Premafin a indiqué que son conseil d’administration avait accepté la part qui était proposée aux actionnaires de Premafin, ce qui “permet de poursuivre la définition des termes du projet de fusion” avec Unipol.

A l’issue de cette fusion qui doit permettre le sauvetage du groupe Premafin/FonSai au bord du gouffre, la holding aura une part de 0,85% du nouveau groupe qui sera le deuxième assureur de la péninsule derrière Generali.

Initialement, Premafin, qui détient aujourd’hui environ 35% du capital de FonSai, souhaitait une part un peu plus importante du nouvel ensemble, comprise entre 0,98% et 1,66%.

Selon les termes de la fusion proposés par FonSai, les actionnaires de FonSai disposeront d’une part de 27,45% du nouvel ensemble, ceux d’Unipol de 61% et ceux de Milano Assicurazioni, assureur contrôlé par FonSai, d’une part de 10,7%.

 

Milan, 24 mai 2012 (AFP)